vendredi 8 août 2014

Starcrossed T2 : Dreamless




Couverture de Starcrossed, Tome 2 : Dreamless
Auteur : Josephine Angelini

Résumé de l’éditeur (traduction perso : on copie, on crédite svp)

Désespérée et défendue d’être avec Lucas, Hélène a reçu la tâche de briser la malédiction qui garde les Maisons séparées en tuant les Furies. Elle passe donc ses nuits errant dans l’Underworld à leur recherche et, tourmentée par ses cauchemars devenus réels, elle commence à souffrir de son épuisement…

Une nuit, Hélène rencontre une autre personne descendue dans le monde sombre de l’Underworld : Orion, descendant d’Adonis et possédant le pouvoir de contrôler les désirs. Toujours amoureuse de Lucas mais attirée par le séduisant étranger, Hélène doit faire un choix qui pourrait lui sauver la vie mais aussi briser son cœur…

 

Résumé détaillé

Il y a quelques jours, j’ai relu le tome 1 de Starcrossed (chroniqué ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/08/starcrossed-t1.html) pour me remettre dans le bain afin de démarrer au mieux ma lecture en VO du tome 2. Je fais cette lecture car je désespère de savoir la fin et comme je doute qu’il soit un jour en France, je m’attèle à la tache. Bref, et comme je sais qu’il est dur de rester sur sa faim sans pouvoir lire la suite, j’ai décidé de vous faire un résumé très détaillé avec spoilers. Je sais que c’est gâcher la lecture mais aussi toute l’intrigue et, Audrey vous le confirmera, je ne lâche jamais le morceau sur la fin d’un livre. Mais bon, à circonstances exceptionnelles…

Souvenez-vous le thème principal de la série : la guerre de Troie et la Trêve régissent la vie des demi-dieux. Commençons par un petit cours sur la guerre de Troie pour rafraichir les esprits (merci mes cours d’histoire antique soit dit en passant) ^^. Officiellement, Pâris est un jeune berger qui a rencontré Héra, Aphrodite et Athéna se disputant le titre de celle qui serait la plus belle. Pour mettre fin à la discorde, elles décidèrent que se serait à Pâris de trancher et tentèrent chacune leur tour de le corrompre :

  • Héra lui offrit de dominer le monde
  • Aphrodite lui promit l’amour de la belle Hélène
  • Athéna lui proposa sagesse dans les combats afin qu’il en sorte toujours victorieux.
    Malgré les deux propositions alléchantes d’Héra et Athéna, Pâris choisit Aphrodite pour obtenir l’amour d’Hélène dont la beauté était mondialement connue. Le seul problème ? Elle est mariée à Ménélas mais cela n’effraie pas Pâris qui l‘enlève. Voilà la cause de la guerre de Troie : « le visage qui lança mille bateaux » sur la ville de Troie.  Car oui, Ménélas offensé demande à son frère Agamemnon de l’aider ; ce dernier étant le roi le plus puissant de Grèce, il entraina avec lui tous les guerriers pour mener le siège qui dura 10 ans. Voilà le mythe mais Angelini le reprend pour le modifier un peu : la cause du conflit est toujours la même mais ce sont les combattants et le dénouement qui diffèrent :

  • Les combattants mêlent à la fois les dieux, les quatre Maisons Royales de demi-dieux ayant fait une alliance contre Troie et les Hommes.
  • On connait tous l’histoire du cheval de Troie mais dans Starcrossed, il n’est qu’un mensonge. Le véritable dénouement est lié à Zeus ; ses enfants prenant trop part au conflit et risquant d’être blessés comme le fut Aphrodite, mais aussi face au risque de la fin de l’Humanité dans cette guerre meurtrière, il négocia une trêve : les quatre Maisons doivent rester séparées et il enferme les dieux dans l’Olympe. Mais si jamais deux Maisons s’alliaient de quelque manières que ce soit (comprenez mariages ou alliances de guerre = « blood brothers »), il libérerait ses enfants et la guerre de Troie reprendrait. Or, cette guerre failli sonner le glas de toute civilisation alors que les armes étaient des arcs et des épées. Imaginez ce que ça donnerait aujourd’hui… Pour s’assurer que les maisons ne fassent plus jamais alliance, il envoya les déesses de la Vengeance, communément appelées Furies, et les chargea d’une mission : chaque fois que les descendants de différentes Maisons se rencontreraient, elles les encourageraient à s’entretuer.
    Ajoutez à cela la prédiction de Cassandre selon laquelle lorsqu’il ne restera plus qu’une seule Maison, alors l’Atlantide renaitra et offrira l’immortalité aux demi-dieux, et vous avez les principaux axes du tome 1. Les quatre Maisons s’étant entre-tuées pour faire revivre l’Atlantide, il ne reste que celle de Thèbes. Tantale, son dirigeant, a exilé une branche de sa famille car ceux-ci ne voulaient pas faire revivre l’Atlantide et les Delos se sont donc installés sur l’île de Nantucket où ils vont faire de nombreuses découvertes. Tout d’abord, que la maison de Thèbes n’est pas la seule Maison Royale de demi-dieux à avoir subsistée et également qu’il existe nombre de Bâtards dont Hélène, héritière de la maison d’Atrée, qui tombe amoureuse de Lucas, héritier de la maison de Thèbes…
    Dans le 2, on reprend immédiatement après la fin de celui-ci : Hector est devenu un Proscrit en tuant son cousin Créon et Daphné, la mère d’Hélène, l’a recueilli car sa famille, victime des Furies, souhaite le tuer. En plus, afin de garantir la paix, elle a fait croire à sa fille que son véritable père était Ajax et non Jerry ce qui fait d’elle la cousine de Lucas. Hélène, désespérée, décide de se lancer à corps perdu dans la quête annoncée par l’Oracle : elle seule est en mesure de mettre fin à la malédiction des Furies mais elle ne compte pas s’éloigner de Lucas pour autant, cousin ou pas. Cependant, le père de celui-ci l’a convaincu d’éloigner Hélène de lui pour qu’il ne déclenche ni la guerre et qu’il ne commette pas d’inceste. Aussi, Lucas après avoir insulté Hélène, disparait de l’intrigue et n’y occupe plus qu’une place mineure.
    Quant à Hélène, elle va dans l’Underworld pour retrouver les Furies et c’est là qu’elle rencontre Orion. Il lui sauve la vie ce qui leur permet d’échapper à la malédiction des Furies et décide de l’aider dans sa quête voulant être lui aussi libéré de la malédiction. En effet, comme Hélène c’est un Bâtard, et il a été revendiqué par la famille de son père. Par conséquent, la Maison de sa mère cherche à le tuer, mais comme son père est un Proscrit, Orion cherche à le tuer car il est victime des Furies. C’est compliqué hein ? x) En gros retenez qu’il est comme orphelin et qu’il cherche à revoir ses parents. Oui, Orion c’est la tragédie en plein… Ah oui, ce qui fait de lui l’héritier des deux maisons restantes : celle de Rome et celle d’Athènes.
    Alors qu’Hélène évolue de plus en plus dans l’Underworld, elle doit aussi faire face à des menaces venues du monde réel : Tantale lui a envoyé un Myrmidon, Automédon, un guerrier de plus de 12 000 ans, frère de sang d’Achille pour la capturer. Cependant, Automédon se met au service d’un autre homme bien plus puissant. Ce qui permet donc au livre de se concentrer plus sur les dieux mineurs et leurs volontés que sur la romance du tome 1. En outre de cette menace explicite, il se trouve que plus elle erre dans le monde des morts, plus son corps se dégrade ce qui fait qu’elle est mourante et que ni Jason, ni Ariane n’ont de solution.
    Finalement, Hélène trouve comment libérer tous les demi-dieux des Furies. Nées de la confrontation entre deux Titans et, plus précisément, la Terre (= Gaïa) fécondée par le sang d’Ouranos que Cronos avait mutilé, elles ne connaissent que sang, désolation et vengeance. Comprenant que la raison de leur mal-être, si je puis dire, remonte à leur naissance, Hélène leur offre de boire dans la rivière de l’oubli. Ainsi, oubliant leur raison d’être, les Furies laissent enfin en paix les demi-dieux.
    Ayant enfin réussi à vaincre la malédiction, Hélène peut se concentrer sur le problème que pose Automédon : il a juré allégeance à Arès, le dieu de la guerre. Or, que veut celui-ci si ce n’est la guerre ? Allié à sa sœur Eris, personnification de la Discorde, et à son fils Terreur, il sème la panique et le chaos dans le monde mortel jusqu’à ce qu’Hélène tombe dans son piège et lui fasse face. Alors qu’il la retient prisonnière, il la mutile pour répondre à un ancien rituel. Il souhaite ainsi que ses cris attirent Orion et Lucas jusque dans son repère et pour pouvoir se battre contre eux et mêler le sang des quatre représentants de chaque Maisons Royales dans le but de les lier par le sang pour qu’ils deviennent des frères de sang. Cette alliance serait considérée comme une rupture de la Trêve et la guerre de Troie reprendrait de plus belle au plus grand plaisir d’Arès. Et pendant que Lucas et Orion se battent contre Automédon pour pouvoir libérer la femme qu’ils aiment, Hélène électrocute Arès et l’envoie dans le Tartare. Automédon, à qui Zach avait juré allégeance, exécute le serment « serve or die » et poignarde son esclave. Zach meurt dans les bras d’Hélène enfin réconciliés et Automédon se laisse tuer pour rejoindre son frère d’armes, Achille. Cependant, le mal est fait, les sangs ont étés mêlés par Arès et la Trêve est rompue. Les dieux sont donc libérés, en colère et assoiffés de sang et, plus important, ils veulent finir leur guerre pour pouvoir désigner un vainqueur. Sans compter que la faculté d’Hélène d’envoyer un dieu au Tartare les énerve tout autant qu’il les terrifie…

  • Pour savoir la fin grâce à un résumé détaillé du tome 3 (dont l'épilogue traduit par mes soins), rendez-vous ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/08/starcrossed-t3-goddess.html
     
    Extraits traduits (traduction perso : on copie, on crédite svp)
    « Il commença par prendre de laborieuses petites respirations et sa tête s’avança doucement vers Hélène, centimètres par centimètres, jusqu’à ce que ses lèvres effleurent légèrement les siennes. Sa bouche était vraiment très chaude et moelleuse. Comme une nouvelle saveur qu’elle ne pouvait pas fixer mais qu’elle voulait avaler, Hélène pressa sa lèvre inférieure dans sa bouche pour prendre une plus grosse gorgée de lui. Attrapant son visage dans l’une de ses mains afin de pouvoir incliner sa bouche vers la sienne, elle remarqua quelque chose de gluant entre ses doigts. Hélène se recula et regarda. C’était du sang… »
     
    « - Tu es mon soleil invisible, n’est-ce pas ?
    Elle sentit son ventre, pressé fermement contre le sien, se crisper en silence puis Lucas commença à rire. Elle vit ses lèvres bouger silencieusement à l’expression « soleil invisible ». Elle força son regard à se détacher de la contemplation de ses lèvres pour rencontrer ses yeux.
  • Lucas, tu m’as fait vraiment peur. D’abord je pensais que quelque chose n’allait pas avec ma vision, et ensuite j’ai pensé être folle.
  • Je suis désolé, je sais que je suis foutu et j’ai essayé d’arrêter mais je ne peux pas.
  • Pourquoi ?
  • Ecoute, juste parce que je t’ai éloigné de moi, cela ne veut pas dire que je peux rester loin de toi, dit-il en riant un peu de lui-même. Ça a commencé quand j’ai appris comment réfracter la lumière, mais ça a évolué en quelque chose d’autre. Quelque chose que je ne pensais pas pouvoir faire. J’ai appris comment devenir invisible donc je pouvais rester près de toi et te laisser vivre ta vie dans le même temps.
  • Tu étais toujours là ? demanda Hélène d’une voix inquiète, pensant aux centaines de choses privées dont il pouvait avoir été témoin.
  • Bien sûr que non. Tu me manques, mais je ne pas un pervers ! »