dimanche 16 juillet 2017

20 allée de la Danse T6 – Petit rat malgré tout


Auteur : Elisabeth BARFETY
 
Prix : 10€
 
Edition : Nathan  
Résumé
Rien ne destinait Bilal à la danse. Et pourtant le voici élève de la prestigieuse école de l’Opéra. Mais tout le monde ne voit pas cela d’un très bon œil. Bilal est tourmenté par ses anciens copains : d’après eux, la danse c’est « pour les filles ! ». Seulement Bilal n’ose pas en parler. Ni à ses nouveaux amis, ni à son père qui ne le comprend pas… Le jeune danseur parviendra-t-il à combattre les préjugés ?
Mon avis
Tout d’abord, je tiens à adresser tous mes remerciements aux éditions Nathan pour ce service de presse.
Toujours dans le thème de la danse, je vous présente aujourd’hui la série 20 allée de la danse. Une série en co-production avec l’Opéra de Paris qui suit le quotidien de ses élèves. Chaque tome est centré un personnage, masculin ou féminin et il soulève des problématiques essentielles : peur de l’échec, rivalité, passion artistique, quête de l’excellence, intégration…
Dans ce tome-ci nous faisons la connaissance de Bilal, petit rat à l’Opéra. Bilal est un garçon et il peine à faire reconnaître sa passion que ce soit auprès de ses parents qu’auprès de son entourage. Un garçon qui danse ? Mais c’est pour les filles ! se disent-ils tous. Et pourtant, Bilal est comme les autres garçons et il va devoir combattre les préjugés.
La pédagogie de Nathan est vraiment géniale, à travers une histoire, ils vont faire découvrir au lecteur l’univers de l’Opéra mais pas que. Il va également y avoir les problèmes une fois sorti de l’école de danse : l’incompréhension des parents peu tournés vers la culture, les moqueries des camarades, les angoisses de la performance… Tout ce que peut vivre un jeune garçon talentueux dans un monde considéré comme uniquement féminin. Et au travers de cette histoire, c’est une question sur l’identité sexuelle et le regard de la société qui se pose : pourquoi certains domaines sont-ils catégorisés comme féminins ou masculins ? Est-ce que cette séparation n’est pas à dépasser ? Ces questions sont posées à l’enfant et permettent de former le citoyen de demain : un citoyen plus respectueux et tolérant. Les illustrations et le texte court de 155 pages permettent de faire réfléchir efficacement et de nous mener à une réflexion plus profonde qu’il n’y paraît et c’est tant mieux !
En bref
Apprécié
Non-apprécié
-          Illustrations régulières dans un petit livre
-          Des problématiques sur l’identité sexuelle et le regard de la société 
-          Pédagogie du livre pour éduquer un citoyen plus responsable
 
 
Extrait
« Sur la pointe des pieds, il s’approche de la porte. Il entend plus clairement la discussion. Ou plutôt la dispute….
-          Au moins, il est sérieux, il ne traîne pas dans les rues comme les autres gamins, dit sa mère d’une voix indignée.
-          On ne va pas lui donner une médaille parce qu’il n’est pas délinquant ! réplique son père. Tu ne lui rends pas service en le couvant comme ça. C’est trop exiger qu’il dîne avec nous ? Quand il aura un vrai travail, son patron ne lui demandera pas s’il est trop fatigué pour bosser !
-          Peut-être qu’il pourra en faire son métier de la danse ? suggère sa mère. C’est à ça qu’elle sert, son école…
-          Mais bien sûr, rétorque son père sarcastique. Tu en connais, des danseurs, toi ? Et des danseurs arabes en plus ! Il y en a, à son Opéra ? Jamais mon père ne m’aurait laissé faire une chose pareille ! »
 
A savoir
Et si vous aimez l’univers de la musique classique, je vous invite à lire ces livres :