jeudi 24 novembre 2016

Les Animaux Fantastiques


 
 Afficher l'image d'origine
Auteur :
-     David YATES
-     JK ROWLING
 
Mon avis
Le film que l’on attendait tous ! Et pour cause : l’univers de notre enfance qui revient. Je dois vous avouer que rien qu’en entendant la musique, j’ai eu des frissons. Je me suis revue, quelques années plus tôt, frissonner dans mon fauteuil en attendant de connaître les aventures des héros de mon enfance. Bon, ok, certains diront que ce n’est pas un vrai Harry Potter. Et alors ? Qu’est ce qu’on aime dans ce film ? La bataille contre Voldemort ou l’univers ? Personnellement, j’ai un vrai penchant pour le deuxième. Alors oui, c’est vrai, pas de Poudlard ou d’école de sorcellerie. Mais, on apprend à se remettre de ce choc pour se concentrer sur l’intrigue. Parce que oui, tout est nouveau : des personnages au pays, JK Rowling redémarre à 0.
Robert Dragonneau est anglais et a été viré de Poudlard pour une raison mystérieuse. Plus mystérieux encore, il vient aux Etats-Unis avec une valise remplie d’animaux magiques. Or, dans le Nouveau Monde, les sorciers se cachent encore plus des Moldus qu’en Angleterre et exterminent les Créatures Fantastiques. Passionné par les animaux, Robert n’a cure de leur interdiction et voilà qu’il fait la connaissance d’un Moldu alors que ses créatures s’échappent. Pour l’auror déchu, Porpentina, ces deux infractions sont l’occasion rêvée de récupérer son poste au ministère de la magie. Les voilà tous lancés dans une course poursuite qui les mèneront droit vers les obscuriales, ces forces maléfiques incontrôlables qui menacent New-York.
Franchement, je dois avouer que le synopsis n’a rien de transcendant mais le duo Yates/Rowling permet de nous faire revivre l’aventure Harry Potter. Plus important que ses personnages, la maman du sorcier n’a rien oublié de son univers et le recrée dans le New York des années folles. Et même si il manque la touche de magie de Poudlard, on veut laisser toutes ses chances à ce nouvel univers de nous séduire. Le film est d’ailleurs conçu et pensé pour cela : entièrement 3D, c’est une merveille sur le plan de la réalisation. Et je vous passe la description des plans qui sont réellement très bien colorisés. Sans compter que les créatures fantastiques sont fidèles à l’imagination de notre auteure préférée. Mais qu’en est-il des personnages et de l’intrigue ? Bien que le suspens n’en soit pas vraiment un, les personnages sont à la hauteur du rôle qu’on leur prête. Même si je dois avouer que le trio de personnages, très ressemblant à celui de Harry Potter, ne fonctionne pas aussi bien que l’originel. Robert Dragonneau est vraiment trop sérieux, l’acteur qui l’incarne est d’ailleurs plus habitué à des rôles dramatiques. Heureusement, reste Connie et Jacob qui apportent l’humour nécessaire aux scènes. J’ai regrette que le monde que l’on connait, notamment Dumbledore, ne soit pas plus évoqué. Mais, cela ne tardera parait-il ! Le film pose les bases d’une nouvelle intrigue qui nous entraine bien malgré nous. Je crois que notre génération n’est pas prête à dire adieu à ses héros et le marketing à dire adieu à sa poule aux œufs d’or. Ce qui me laisse un espoir pour un spin­-off sur la vie de Jedusor ;D  
 
En bref
Apprécié
Non-apprécié
-     Film conçu entièrement pour la 3D qui rend hommage à la qualité des décors et aux animaux 
-     Les animaux fantastiques parfaitement fidèles au talent de JK Rowling
-     Jeu des acteurs formidable (notamment le personnage du Moldu)
-     Des schémas récurrents qui ne peuvent pas dépasser les originels
-     Une intrigue somme toute assez banale mais que l’on a hâte de développer