dimanche 2 octobre 2016

Les Perfectionnistes T2

 
 Couverture de Les Perfectionnistes, Tome 2 : Parfaitement Mortelles
Auteur : Sara SHEPARD
 
Prix : 17E
 
Edition : PKJ
Résumé
« Il va le payer. » Tout est parti de cette phrase anodine...
Faire la liste des personnes quʼelles souhaitaient voir disparaître, et imaginer les circonstances de leur mort, nʼétait quʼun simple jeu pour Ava, Mackenzie, Caitlin, Julie et Parker. Jusquʼà ce que Nolan soit tué exactement comme elles lʼavaient prédit. Pour les filles, il est clair que le coupable a eu accès à leur liste, ou bien... aurait-il participé à sa création ?
 
Mon avis
J’ai beau critiquer Les Menteuses et ce que le livre est devenu mais je n’ai jamais oublié le talent de Sarah Shepard. Voilà pourquoi, je continue inlassablement à lire ses parutions. La série The Lying Game ne m’a franchement pas laissé un souvenir mémorable mais avec Les Perfectionnistes, on revient à ce que l’auteure nous a habitués : des trahisons, des meurtres, une énigme impossible le tout enveloppé par une couche de teenage girly.
Le T2 ne laisse pas beaucoup de place aux rappels et se concentre sur l’intrigue  laissée en suspend. Après avoir discuté en classe de la manière dont elles supprimeraient leurs ennemis, Julie, Parker, Mack, Kaitlin et Ava tentent de comprendre qui a tué Nolan Hotchkich de la façon dont elles l’avaient imaginé et leur prof de littérature après qu’elles lui aient rendu visite. La police s’en mêle et recherche le coupable tandis que Julie et ses amies tentent de savoir qui a pu entendre leur conversation et commettre les meurtres. Sans compter que le meurtrier continue de tuer de la façon dont elles l’avaient imaginé les personnes sur la liste.
L’idée est très intéressante et assez originale : en pleine classe, des ados envisagent la mort de leurs camarades et voient leur vœu exaucé exactement comme elles l’avaient prévu. J’en viens même à regretter que ce ne soit qu’un dyptique. Shepard aurait pu développer les histoires de chacune des filles et attendre pour révéler l’identité du tueur. On aurait pu soupçonner un peu plus. Sans compter qu’il y a de quoi développer avec ces personnages : la belle Ava qui subit les violences verbales de sa belle-mère, la parfaite Julie qui cache la névrose de sa mère, Parker et ses cicatrices dûes à une agression, et Kaitlin et Mack aux prises avec les histoires de cœur. Il est dommage que les chapitres n’alternent pas plus souvent et ne nous donnent pas leur point de vue. Conséquence : on a du mal à s’attacher aux personnages. Pour moi, Julie était trop présente. Voilà mes seuls reproches car à part cela, la lecture est agréable et fluide. On retrouve le talent de Shepard qui sait faire monter la sauce jusqu’à la grande révélation avec un meurtrier fantomatique qui rôde mais que l’on n’arrive pas à attraper, une police toujours aussi sceptique et un lycée rempli de pestes. Comme toujours, elle alterne le thriller et le roman d’ado pour varier les tonalités et ne pas nous lasser. L’auteure sait aussi nous impliquer suffisamment dans l’histoire pour que l’on cherche un suspect. Et comme toujours avec Shepard, trouver le coupable est plus que compliqué même si on comprend progressivement quelques minutes avant la fin. Pour une fois, je ne lui reproche pas de nous sortir une fin complètement barrée ! On a tous les éléments sous le nez et on peut trouver la solution. Voilà une résolution digne d’un vrai roman policier. Quant à la fin, c’est du grand Shepard ! On doute, on est perturbé et on est tenté de relire le livre pour obtenir une réponse. Je n’espère qu’une seule chose : que l’auteure ne continue pas sa série parce que cette fin clôture sublimement Les Perfectionnistes.
 
En bref
Apprécié
Non-apprécié
-          Le retournement de situation : mélange savant de doute et de thriller psychologique
-          La base de l’intrigue et le tueur fantomatique impossible à attraper
-          La résolution qui met au jour tous les éléments qui sont sous notre nez
-          Roman qui pourrait être plus développé
-          Personnages trop peu attachants, surtout avec l’omniprésence de Julie
 
Extrait
« - Voici Mme Rose, annonça Peters. C’est une spécialiste du profilage psychologique et elle s’entretiendra avec vous à tour de rôle. Nous verrons ensuite si les versions concordent.
Il se tut un instant, observant chacune des filles avec insistance.
-          Je sais que vous faites front commun, ma la confiance est une chose fragile, croyez-moi. Etes-vous sûres de si bien vous connaître ? »
 
A savoir
Mes chroniques sur les livres précédents de l’auteure
Vous pouvez retrouver ma chronique du T1 ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2015/07/les-perfectionnistes-t1.html
 
Posts sur les tomes des Menteuses :
 
 
Et mes chroniques sur la série The Lying Game :
 
Le Pacte
Pour ceux qui sont intéressé par le concept d’alliance pour se venger, voici mes avis sur la trilogie du Pacte de Siobban VIVIAN et Jenny HAN :