samedi 10 septembre 2016

Nerve (film)


Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine
 
 
 
Résumé
Retrouvez la bande annonce ici : https://youtu.be/uJI9eLEKBDg
 
Mon avis
Aujourd’hui, je vous fais un petit point sur le film de Henry Joost et Ariel Schulman. Cela faisait longtemps que j’attendais sa sortie, d’autant plus que le livre me plaisait vraiment. J’ai fait le choix de ne pas lire le livre avant de voir le film pour ne pas être déçue. Il me sera donc difficile de parle de son adaptation mais je peux tout de même vous parler des mon ressenti sur le film. Il tiendra en un mot : EXULTANT ! L’adrénaline était présente du début à la fin et on se demandait où cela allait s’arrêter. Les personnes dans la salle murmuraient des « putain… », d’autres étaient comme les personnages : pris entre fascination et répulsion et d’autres encore étaient excités par les défis et prêts à les relever. Bref, il y en a pour tous les goûts mais on est tous unis par la volonté de voir jusqu’où notre héroïne est capable d’aller.
Il faut dire que le résumé est assez innovant même si on a des embryons de ces jeux avec Pokémons Go ^^ Imaginez qu’en 2030 un jeu en ligne puisse vous influencer dans votre vie quotidienne. C’est le cas de Nerve qui sépare la population en 2 : d’un côté les joueurs et de l’autres les voyeurs. Ces derniers payent pour voir les joueurs réaliser les défis qu’ils leur ont imposés. 2000E pour montrer ses fesses en public, 500E pour essayer une robe,… Ca semble de l’argent facile mais plus les Voyeurs vous aiment, plus les défis vont loin. Et une fois rentrés dans le jeu, on ne peut plus en sortir sans récupérer l’argent. Continuer ou abandonner jusqu’à ce qu’il n’en reste que deux…
On sent bien que l’auteure s’adresse à un public d’ados en leur montrant les dangers d’internet et des réseaux sociaux. A ce titre, le film reste assez jeunesse : l’histoire d’amour, la fin prévisible quelques minutes avant le grand dévoilement, le méchant qui poursuit nps tourteaux, les meilleurs amis qui aident… Cette intrigue intègre les étapes d’un bon film adolescent et est à la croisée de plusieurs livres. Vous avez des références à la dystopie avec 1984Big Brother is watching you avec les Joueurs qui connaissent vos points faibles et où vous êtes en permanence filmés et surveillés. Mais on retrouve aussi Hunger Games : la ville devient une arène et où seuls deux candidats s’affronteront pour qu’un seul demeure vainqueur. Mais Jeanne Ryan rajoute une touche un peu plus flippante avec la question de l’addiction. Le protagoniste comme le personnage est pris dans le jeu et n’arrive pas à s’arrêter de relever les défis. La seule question pour lui et pour nous est alors : « jusqu’où on peut aller ? ». Sans compter que les plans du film sont assez réalistes pour que l’on ressente le vertige ou la vitesse lors des défis, le jeu des acteurs convainquant et les dialogues en français bien doublés. Réelle réussite selon moi et je suis sure que le livre est encore mieux ! A voir et à lire donc J