mercredi 31 août 2016

Le soleil de Carla

 Couverture de Le soleil de Carla
Auteur : Camille POUZOL
Résumé
Carla ne s'attendait pas à l'annonce du divorce de ses parents le jour de ses dix-sept ans. Ni au désir de sa mère de l'emmener s'installer avec elle en Corse pour remettre à neuf un hôtel, et entamer une autre vie. Et elle n'est pas encore au bout de ses surprises. Secrets de famille, amours et jalousie si elle avait su tout ce que lui réservait sa dix-septième année, aurait-elle vraiment pris l'avion pour Bastia ?
 
Mon avis
J’ai découvert ce livre vraiment par hasard sur un marché, il y a plusieurs années. Seule la couverture m’a attirée, car ni le titre, ni le résumé sont extraordinaires. A l’époque, je ne lisais pratiquement que les livres parus dans la collection « BLOOM » d’Hachette. Je l’ai donc acheté même si mes espoirs de passer un bon moment assez pessimistes. Encore une fois j’ai vu le verre à moitié vide trop vite : quelle merveilleuse surprise j’ai fait !!
Carla a 16 ans et ses parents divorcent. Déjà être ado c’est difficile, avoir ses parents qui divorcent, c’est une étape encore plus difficile mais devoir quitter Paris pour emménager dans la maison corse de son beau-père c’est carrément un enfer. Pourtant, on ne laisse pas le choix à Carla : contente ou non, elle quittera sa meilleure amie, son copain, son école et suivra sa mère. Arrive donc une jeune fille morose sous le soleil de Corse. Heureusement, ses demi-frères l’aident à faire passer la pilule. Enfin, le plus jeune Léo. Pour son aîné, Greg, c’est un peu plus compliqué… Il est aussi réfractaire que Carla à ce déménagement et les rencontres sont donc explosives. Celle-ci va donc devoir apprendre à vivre en communauté avec sa belle-famille et découvrir le passé de sa mère.
Si j’ai réellement apprécié ce livre, c’est en premier lieu parce que l’identification avec l’héroïne est très facile. Certes, elle pouvait m’agacer, mais je ressentais une sorte de tendresse que je n’arrivais pas à effacer. La Corse va devenir l’endroit où elle grandira pour devenir une jeune femme et regarder son changement est très agréable. Par ailleurs, allez savoir comment mais Greg m’évoquait Damon Salvatore dans son caractère mais aussi son physique. Ça aide ^^. L’histoire semble simplette et pourtant le lecteur est vraiment surpris car Pouzol aborde avec justesse des thèmes difficiles que tout lecteur connaît tout en restant dans un registre léger. J’ai ris et j’ai eu envie de m’apitoyer sur le sort de cette pauvre gamine, j’ai détesté sa mère et je l’ai également adorée. En bref, j’ai suivis les sentiment de la protagoniste. Voilà en quoi réside le don de l’auteure ! Le décor est donc bien planté et l’ambiance sea, sex and sun colle à merveille au soleil de Corse. Seul bémol, c’est l’histoire d’amour qui me laisse assez  réfractaire vis-à-vis des relations familiales de Greg et Carla… Pour autant, c’est une parfaite lecture de plage qui sait détendre sans sonner creux comme trop de romans de cette année le sont. Pouzol parle à notre âme d’ado et le fait bien !
En bref
Apprécié
Non-apprécié
-          Le jeu avec les émotions : une légère dose de pathos, beaucoup d’humour et un jeu au chat et à la souris savamment distillé
-          Des décors et des personnages de qualité : travaillés, vivants
-          L’ambiance : farniente et vacances familiales comme en a tous connus
-          L’histoire d’amour légèrement dérangeante (au vu des relations familiales)
-          Parfois des caprices enfantins de la part de l’héroïne
 
Extrait
« … et j’ai aperçu Joséphine qui se roulait au soleil sur la terrasse. Je suis sortie vite pour l’embrasser, en voilà une qui m’avait vraiment manqué. Je me suis penchée sur elle, son poil brûlant de soleil, ses yeux verts, son ronronnement incessant. J’ai retiré ma veste blanche et mes chaussures compensées à talons, je me suis laissée tomber à côté d’elle, pr me rouler sur le dos et l’imiter. C’est en finissant mon tour complet sur moi-même que je l’ai vu. Et merde ! C’est exactement ce que j’ai pensé. Greg était installé sur une chaise longue, à un mètre, avec juste un vieux short en jean et une clope au bec, il a levé les yeux d’une livre avec un sourire satisfait…
-          Tu comptes faire pipi autour de la table aussi ?
Je me suis relevée le plus rapidement et le plus gracieusement que j’ai pu. Joséphine ne comprenait pas du tout que l’on s’arrête de jouer, elle se frottait à mes jambes. Mon estomac s’est instantanément contracté. Son regard habituel, de haut en bas, insidieux, moqueur, un peu provoquant. Je l’avais presque oublié celui-là, je lui aurais bien parlé sur le même ton que Napoléon, mais la partie allait être plus difficile. J’ai souri.
-          Je t’ai manqué ? »

mardi 30 août 2016

C’est lundi, que lisez-vous ? #1

Avec la rentrée scolaire, je suis pleine d’entrain et de bonne volonté donc je vais (enfin) me mettre à ce post que presque tous les bloggeurs littéraires font (même si j’ai déjà du retard ^^). Le principe est simple : on dit ce que l’on a lu la semaine dernière, ce qu’on est en train de lire et ce que l’on compte lire ensuite.

Ce que j’ai lu


Chronique en cours de rédaction J

Couverture : Lockwood & Co, Tome 1 : L'escalier hurleur 
Lockwood T1- L’escalier hurleur – Jonathan STROUD
Un terrible fléau s’abat sur Londres : des fantômes s’introduisent dans les maisons et terrorisent les occupants. Quand ils ne tentent pas de les assassiner. Lucy, talentueuse chasseuse de spectres, intègre l’agence du déjanté Anthony Lockwood pour une première mission très périlleuse : neutraliser un sanguinaire Duc rouge dans un sinistre manoir au fin fond de la campagne anglaise. Ajoutez à cela un Escalier hurleur, une chambre de torture, des squelettes derrière les portes, des agences concurrentes prêtes à tout pour vous nuire et pas une minute pour prendre le thé !

 

Ce que je suis en train de lire


Je viens de recevoir mon SP de Lady Helen d’Alison GOODMAN, donc je vais m’y mettre dès ce soir :D

 Couverture : Lady Helen, tome 1 : Le Club des Mauvais Jours
Lady Helen – Alison GOODMAN
Londres, Avril 1812....
Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l'espoir de faire un beau mariage. Mais une bonne de la maison disparait, des meurtres sanglants sont commis, la plongeant soudain dans les ombres de la Régence. Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs, mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d'insouciance pour rejoindre lord Carlston et basculer dans un monde terrifiant ?

 

Ce que je lirai ensuite


J’attends un SP de Dis-moi que tu souris d’Eric LINDSTROM, il y a fort à parier que ce sera celui-ci qui m’occupera ensuite

 Couverture de Dis-moi si tu souris
Dis-moi que tu souris d’Eric LINDSTROM
« Bon j'y vois rien, mais remettez-vous : je suis pareille que vous, juste plus intelligente. D'ailleurs j'ai établi Les Règles :
- Ne me touchez pas sans me prévenir ;
- Ne me traitez pas comme si j'étais idiote ;
- Ne me parlez pas super fort (je ne suis pas sourde) ;
- Et ne cherchez JAMAIS à me duper.
Depuis la trahison de Scott, mon meilleur pote et petit ami, j'en ai même rajouté une dernière. Alors, quand il débarque à nouveau dans ma vie, tout est chamboulé. Parce que la dernière règle est claire : Il n’y a AUCUNE seconde chance. La trahison est impardonnable. »

 

Et vous, qu'avez-vous lu, que lisez-vous en ce moment et quelle est votre prochaine lecture ? J

dimanche 28 août 2016

Dans le silence de ton cœur



Couverture de Dans le silence de ton coeur
Auteur : Alice RANUCCI
 
Prix : 16E
 
Edition : Hachette

Résumé

Claudia a seize ans. Issue d'une famille bourgeoise privilégiée, elle n'a jamais eu à manquer de rien. Mais, de petite fille sage et introvertie, elle s'est transformée en une jolie adolescente sûre de soi, arrogante, pleine de mépris envers le monde, constamment en butte à l'autorité parentale. Sa mère, désespérée de la voir sécher les cours et si pleine de hargne et de rancœur, l'envoie faire du bénévolat dans un centre d'accueil pour jeunes immigrés. En vain. Quand Claudia rentre un soir, après avoir déserté un certain temps la maison familiale, elle s'attend à une scène, mais personne n'est là. Son père ne revient qu'au milieu de la nuit, en larmes : sa mère a trouvé la mort dans un accident de voiture. Petit à petit, coincée entre son père qui noie son chagrin dans l'alcool et semble ne plus la voir, son propre deuil impossible, et son sentiment de culpabilité, Claudia va prendre conscience de ses erreurs. Cette redécouverte de soi est lente et douloureuse, mais va lui permettre de faire la paix avec elle-même et son passé.

Mon avis

J’ai été attirée par ce livre en raison du résumé qui permettait une comparaison avec Hell de Lolita PILLE avec une héroïne cassante et cynique. Sans aller aussi loin que PILLE, on peut effectivement comparer ces deux livres : les auteures sont très jeunes et font plus un témoignage qu’une fiction par une narration quasi-orale. La narratrice semble écrire ses pensée ce qui donne un style très oral : phrases courtes mais percutantes. Et si la couverture et le résumé ne semblent pas très originaux, c’est cette narration qui distingue un mélodrame New Adult d’une véritable œuvre littéraire.

Claudia, 16 ans, ne pense qu’à boire, sortir et à Rodrigo. Les disputes entre sa mère et elle sont donc nombreuses. Mais pour Rodrigo, elle est prête à tout, y compris braver la colère de sa mère. C’est donc en la cherchant que celle-ci a un accident de voiture et y laisse la vie. La mort de sa mère ouvre les yeux à Claudia : ses amis sont fascistes et sa vie est vaine, il faut remédier à cela. Elle décide alors de lui rendre hommage en terminant sa dernière punition : être bénévole pour un foyer d’immigrés.

Les thèmes traités sont donc forts et d’actualité : la disparité des richesses, la pauvreté croissante, les immigrés de guerre ou qui cherchent un Eldorado. On connaît malheureusement tout cela mais traité par les infos. Le récit est moins impartial, on s’attache à ces victimes et petit à petit on devient comme Claudia : d’indifférents ou vaguement compatissants, on devient engagés et écœurés par le comportement des autres. Ces autres sont les amis de Claudia et même si ils exagérés, je trouve qu’ils représentent notre comportement : la bimbo, le macho, les soumis, les méprisants… On a tous un peu de cette essence en nous et Ranucci nous fait voir notre confort et notre chance. L’héroïne n’est pas franchement attachante mais nous faire compatir à ses malheurs n’est pas le but de l’auteure. Elle nous montre la puérilité et l’idiotie de ses 15 ans. Son récit est un exutoire destiné à son père qui augmente l’aspect autobiographique. Le récit est donc plus authentique et touchant. Cependant, je dois avouer que j’ai trouvé quelques longueurs dans la lecture bien que celle-ci soit vraiment rapide. La base de l’intrigue est trop classique : la fille rebelle dont le père se fiche, la mort de la mère, la repentance. C’est du déjà-vu. Sans compter que la promesse d’une héroïne badass et le cynisme ne sont pas franchement au rendez-vous. C’est un Hell pour très jeunes adolescents qui aime se concentrer sur le changement d’une héroïne. Je ne dirai pas que je suis fan car il n’y a pas assez de drame pour moi, mais ça reste un bon livre pour voir d’un autre œil les problèmes de société.

En bref

Apprécié
Non-apprécié
-          Les thèmes forts : immigration, pauvreté, disparités, montée du fascisme chez les jeunes
-          L’écriture : percutante et lecture rapide en moins de deux heures
-          L’aspect autobiographique qui rend l’écriture plus authentique et touchante
-          La comparaison possible avec Hell de Lolita PILLE
-          La base de l’intrigue trop classique : la mort de la mère, la fille rebelle amoureuse du mauvais type
-          La promesse d’une héroïne cassante

 

Extrait

« Il s’éloigna. Suivi par cinq cent paires d’yeux braqués sur lui, ardents, envieux.

-          Incroyable ! couina Giorgia. Tu te rends compte ? Giulio veut t’arranger un coup avec Rodrigo !

Je n’étais pas sourde, j’avais entendu. Mais certaines personnes aiment faire l’écho et résonner ds la tête des autres.

-          Laisse tomber, répliquais-je avec une indifférence feinte. Mais je ne parvins pas à réprimer un ricanement supérieur et satisfait.

J’étais désormais plus forte qu’eux. Et quelle satisfaction ressent-t-on à être la plus forte ds un monde où c’est la seule chose qui compte vraiment ? Eh bien, une satisfaction infinie. »

 

A savoir

Voici ma chronique sur Hell de Lolita PILLE qui va plus loin dans le cynisme de l’héroïne et le drame : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/06/hell.html

vendredi 26 août 2016

Les romans adaptés en films – Sept à déc 2016

 

Addict de Jeanne Ryan

 Afficher l'image d'origine
 Afficher l'image d'origine
Résumé du livre : Addict est un jeu qui diffuse sur Internet des défis filmés en direct. Vee, 17 ans, n'est pas sûre d'avoir le cran d'y participer. Mais les organisateurs connaissent ses désirs les plus secrets et finissent par la convaincre, avec des cadeaux qu'elle ne peut refuser... et un partenaire irrésistible.
Une fois en équipe avec le beau Ian, Vee ne peut qu'accepter le défi suivant, puis un autre, et encore un autre... D'autant que l'engouement des milliers de Voyeurs en ligne la pousse à dépasser ses limites et ses peurs.
Bientôt, le jeu prend un tournant plus que malsain : il devient dangereux, voire mortel. Mais comment décrocher quand on est pris dans l'engrenage ?
Sortie cinéma : le 24 août 2016 (bande annonce : https://youtu.be/nLidpftlYF8)
 
 

Vieux, râleur et suicidaire - La vie selon Ove de Fredrick Backman

 Afficher l'image d'origine
 
Résumé du livre : Dans le lotissement où il vit depuis quarante ans, Ove est connu pour être un râleur de la pire espèce. Enfermé dans sa routine maniaque, à cheval sur ses principes, il se méfie de tout et de tous. Depuis la mort de sa femme et son licenciement, tous les matins, il inspecte le quartier, peste contre les automobilistes, et cherche le meilleur moyen de se suicider. Le problème : un chat pelé et une tripotée de nouveaux voisins semblent bien décidés à ne pas le laisser mourir en paix..
Sortie cinéma : le 14 septembre 2016 (bande annonce : https://youtu.be/6UPt7wsLgoY)
 

Vert émeraude de Kerstin Gier

 Afficher l'image d'origine
 Afficher l'image d'origine
Résumé du livre : Gideon confie à Gwen qu'il ne l'aime pas, et sans son amie Leslie et son ange gardien, elle déprimerait. Ceux-ci lui rappellent qu'elle doit absolument découvrir ce que complote le comte de Saint-Germain. Gideon comprend qu'en voulant fermer le cercle de douze, le comte cherche autre chose qu'un remède aux maux de l'humanité.
Sortie cinéma : Pas de sortie au cinéma prévue, mais une sortie directement en dvd le 21 septembre (bande annonce : https://youtu.be/DVAJkwRWMVQ)
Réédition du T3 le 21 sept 2016
Livres : retrouvez mon avis sur les livres de cette auteure ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2015/06/silver-t1.html
 

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

 
 
Résumé du livre : Jacob est un ado comme les autres, excepté qu'il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d'enfants qu'il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu'il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s'accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu'à suivre les dernières instructions qu'a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle...
Sortie cinéma : le 5 octobre 2016 (bande annonce : https://youtu.be/i-TiNC3zpPw)
Le livre avec l'affiche du film en couverture est annoncée pour le 21 septembre. Le tome 1 est annoncé en poche
 

Maximum Ride de James Patterson

 
 
Résumé du livre : Max, 14 ans, vit dans une maison perdue dans la nature avec sa « famille ». Celle-ci se compose de cinq enfants issus, comme elle, d'expériences de l'École, et dotés de pouvoirs particuliers. Un jour, des créatures mi-hommes mi-loups kidnappent la benjamine du groupe et la ramènent à l'École. Max et les autres enfants sont rapidement capturés mais parviennent à s'échapper. Ils arrivent à l'Institut, où Max trouve des informations sur les parents des autres, mais rien sur elle. Max est perplexe : d'où vient-elle ? doit-elle vraiment sauver le monde, comme elle l'a entendu à l'École ? Qui est cette mystérieuse Voix qui lui parle en permanence ?
Sortie cinéma : Pas de sortie française prévu (pas à ma connaissance). Il sort aux USA le 30 septembre (trailer : https://youtu.be/lhQiwVi3jdo)
 

Une vie entre deux océans de M.L. Stedman

 
 
Résumé du livre : Après avoir connu les horreurs de la Grande Guerre, Tom Sherbourne revient en Australie. Aspirant à la tranquillité, il accepte un poste de gardien de phare sur l île de Janus, un bout de terre sauvage et reculé. Là, il coule des jours heureux avec sa femme, Isabel. Un bonheur peu à peu contrarié par leurs échecs répétés pour avoir un enfant. Jusqu à ce jour où un canot vient s échouer sur le rivage. À son bord, le cadavre d un homme, ainsi qu un bébé, sain et sauf. Pour connaître enfin la joie d être parents, Isabel demande à Tom d ignorer les règles, de ne pas signaler « l'incident ». Une décision aux conséquences dévastatrices...
Sortie cinéma : le 5 octobre 2016 (bande annonce : https://youtu.be/O4uacbblvUI)
 

La fille du train de Paula Hawkins

 
 
Résumé du livre : Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d'un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l'être par le passé, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. 
Jusqu'à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu...
Sortie cinéma : le 26 octobre 2016 (bande annonce : https://youtu.be/B43TfvS_9Kk)
L'édition poche de La fille du train est prévue le 8 septembre.
 

Une vie de Maupassant

 
 
Résumé du livre : A dix-sept ans, radieuse et prête à toutes les joies, Jeanne quitte enfin le couvent. De tous ses rêves formés dans la solitude, le plus impatient est celui de l'amour... Elle les a si souvent pressentis, ces frémissements du coeur ! Aussi, lorsque Julien de Lamare paraît, elle le reconnaît sans peine. Mais que sait-elle des grandes étreintes, des secrets d'alcôve et des désirs d'hommes ? Les illusions, à peine écloses, déjà se fanent et, bientôt, ne seront plus.
Sortie au cinéma : le 2 novembre 2016
 

Inferno de Dan Brown

 
 
Résumé du livre : Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D'où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon décide de s'enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu'il est en possession d'un message codé, créé par un éminent scientifique qui a consacré sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour « Inferno », le grand poème épique de Dante. Pris dans une course contre la montre, Langdon et Sienna font tout pour retrouver l'ultime création du scientifique, véritable bombe à retardement, dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire…
Sortie cinéma : le 9 novembre 2016 (bande annonce : https://youtu.be/fSUs5UDgl8M)
 Livre : vous pouvez retrouver mon avis sur le livre ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2016/08/inferno.html

Les animaux fantastiques de J. K. Rowling

 
 
Résumé du film : Que mange le Puffskein ? Pourquoi ne vaut-il pas mieux laisser dans le jardin une coupe de lait destinée à un Knarl ?...
Pour tout connaître sur "Les Animaux Fantastiques" que l'on peut rencontrer dans une vie de magicien, Aldus Dumbledore, le directeur du Collège Poudlard conseille à ses élèves la lecture de cet ouvrage, attribué à l'auteur légendaire Norbert Dragonneau. Harry Potter, bien sûr, a profité de l'un de ces voyages vers Poudlard pour suivre les conseils du respecté Dumbledore.
Sortie cinéma : le 16 novembre 2016 (bande annonce : https://youtu.be/vI7PBqd_HIM)
 
Livres : Retrouvez mes posts sur les 3 premiers tomes de la série ici :
 
 
 
 

Quelque minutes après minuit de Patrick Ness

 
 
Résumé du livre : Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars. Quelques minutes après minuit, un monstre apparaît, qui apporte avec lui l'obscurité, le vent et les cris. C'est quelque chose de très ancien.
Sortie cinéma : le 23 novembre 2016 (bande annonce : https://youtu.be/y5SGHWm5z9A)
 
 

mercredi 24 août 2016

Inferno

 
 Couverture de Inferno
Auteur : Dan BROWN
 
Prix : 8E
 
Edition : JC Lattès
Résumé
C’est l’une des plus grandioses œuvres de la littérature italienne, L’Enfer de Dante, qui est le fil conducteur de cette nouvelle aventure. En Italie, plongé dans une atmosphère aussi opaque que mystérieuse, le héros de Dan Brown, Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard va devoir affronter un adversaire diabolique sorti des limbes de l’Enfer et déchiffrer l’énigme la plus complexe de sa carrière. Elle le fait plonger dans un monde où l’art et la science de pointe tissent un écheveau qui exige de sa part toute son érudition et son courage pour le démêler. S’inspirant du poème épique de Dante, Langdon se lance dans une course contre la montre pour trouver des réponses et découvrir en traversant les Cercles de l’Enfer ceux qui détiennent la vérité… avant que le monde ne soit irrévocablement changé.
 
Mon avis
Avec la sortie du film, je vous fais une chronique rapide de ma lecture de 2013 car ma déception est encore vivace trois ans après la lecture. Je m’attendais à une grande enquête comme dans Da Vinci Code ou Anges et Démons, mais pour moi Brown n’a pas été à la hauteur. Enfin, si, il a été très fort autour de la médiatisation… Les traducteurs ont été enfermés et sans contact avec l’extérieur pour que rien ne fuite, la date de sortie a été la même dans tous les pays pour que l’intrigue soit préservée… Bref, ça aurait dû être le livre de l’année mais ça n’a pas démarré, et pour cause…
Pardonnez-moi, mon résumé sera court car mes souvenirs sont tout de même assez vagues. L’intrigue démarre à Florence où le professeur Langdon est malmené et doit fuir avec une jolie doctoresse pour trouver le virus que quelqu’un menace de diffuser dans la Terre. Les voilà lancés dans une course-poursuite à travers l’Italie et la Turquie, sur les traces de Dante et d’une menace actuelle.
Quand je vous dis que Brown est doué pour faire monter la sauce, ça s’applique aussi au livre. On s’attend à un terrible virus, pleins de références à Dante et à son Enfer… Laissez-moi vous dire, que vous allez être déçu ! Surtout à cause de la révélation du méchant et de l’explication finale. Le livre nous tombe des mains, non pas à cause de la surprise et du choc mais parce que c’est une explication bancale. Cette fin ressemble au tour d’un magicien : turlututu chapeau pointu, je te sors un truc qui n’a ni queue, ni tête. Ca n’a aucun sens et Langdon aurait dû comprendre dès le début. Il faut tout de même avouer que les livres de Dan Brown se sont déconnectés de la réalité. Avec Da Vinci Code, on était immergés dans celle-ci tant et si bien que l’on pouvait tout à fait y croire et adhérer à la théorie. Dans Anges et Démons, le cadre est réaliste, seule la fin gâche tout mais l’intrigue est vraiment très bien inspirée. Quand à Inferno, heureusement que les descriptions des pays sont là et font rêver parce que on pourrait se croire dans un monde pré-dystopique. Sans compter que le motif de la course de Langdon n’est vraiment pas original : la course au virus mortel ça fait très Mission Impossible ou série B. On est loin des innovations auxquelles Dan Brown nous a habitués. Heureusement, les adaptations en films de Dan Brown sont généralement des réussites. Da Vinci Code film est plus prenant que le livre. Je suis donc très curieuse de voir ce que donnera Inferno.
En bref
Apprécié
Non-apprécié
-          La base de l’intrigue : l’Enfer de Dante intégré dans une course poursuite
-          L’intrigue en elle-même : course au virus pour sauver l’Humanité
-          La fin tirée par les cheveux
-          Trop de promesses qui ne sont pas tenues
 
Extrait
« Les endroits les plus sombres de l'enfer
sont réservés aux indécis
qui restent neutres en temps de crise morale. »
***
« Je suis l’Ombre.
Par la cité dolente, je fuis.
Par l’éternelle douleur, je prends mon essor.
Le long des berges de l’Arno, je cours, hors d’haleine… puis je prends à gauche par la via dei Castellani, droit au nord, pour me fondre dans les ténèbres de la galerie des Offices.
Mais ils sont toujours à mes trousses.
Leurs pas se rapprochent.
Des chasseurs infatigables.
Ils me traquent depuis des années. Leur obstination m’a contraint à un exil souterrain… à vivre dans le purgatoire… à œuvrer sous terre, tel un monstre chtonien.

Je suis l’Ombre. »