jeudi 5 mai 2016

Mes amis, mes amours T1 – Toi + Moi + les autres



 Couverture de #MesAmisMesAmours, Tome 1: Toi + moi + tous les autres
Auteur : Sylvaine Jaoui
 
Prix : 12,5E
 
Edition : Albin Michel WIZ

Résumé

Thelma et Lucie c’est pour la vie : #BFFforever. Alors quand Lucie décide de s’inscrire au Repère 17, Thelma se lance dans l’aventure sans hésiter. Ensemble, elles vont découvrir de nouvelles règles de vie, rencontrer des artistes au talent fou, des séniors pas si vieux que ça, et de nouveaux amis : Léo, le tagueur ténébreux, Esteban, le grand timide à la voix d’or, Josh, le jongleur boute-en-train, et… Sixtine la…fille-parfaite PESTE. Thelma aurait peut-être pu pardonner à Sixtine d’être mince, blonde et super branchée mais la peste est bien décidée à ne pas lâcher le beau Léo d’une semelle. Une véritable guerre des filles va commencer… Au point de gâcher l’ambiance de ce lieu de vie incroyable qu’est le Repère 17 ? Au point d’empêcher le projet artistique que la petite troupe doit présenter à la fin du trimestre ? À partir de 13 ans LA COLLECTION Thelma, Lucie et tous les autres ont un point commun : le soir après le lycée ils se retrouvent au Repère 17, un centre d’art novateur et collaboratif dans lequel « chacun doit donner selon ses moyens et recevoir selon ses besoins ».

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à adresser un grand merci aux éditions Albin Michel WIZ pour leur service de presse.

Je vous ai déjà parlé de Sylvaine Jaoui, auteure de Ma vie selon moi. Cette auteure fait partie de mon top ten d’écrivains pour son originalité. Vous vous souvenez des livres illustrés qu’on lisait, petits ? Ben voilà, c’est le même principe : peu de descriptions, prédominance des dialogues en script. Il y a des illustrations, des textes insérés en messages facebook, en BD… Bref, très ludique et léger dans lequel les pages s’enfilent à toute allure de telle manière qu’on a l’impression de voir un film (à lire en période de révisions partiels/bac) !

Thelma et Lucie sont à la fin de leur seconde et elles vont être séparées pour la première fois de leur vie. Lucie en S et Lucie en L. Souvenez-vous de la fois où on vous a séparé de votre meilleure amie, c’était bien chiant hein ? Thelma a trouvé une parade, elle va s’inscrire avec Lucie au centre d’art du repère 17. Fondé par Mr Angelmann, elles font la connaissance avec la ballerine Sixtine, du beau Léo, du réservé Esteban et de ce gaillard de Josh. Ensembles, ils vont coopérer pour créer des œuvres d’art, se disputer et bien évidemment tomber amoureux. Bref, ils vont vivre les aventures du lycée.

Pour ceux qui connaissent Ma vie Selon Moi, je n’ai plus besoin de détailler, vous devez repérer le schéma de la série précédente. J’ai eu très peur des répétitions mais pas du tout ; imaginez la bande des C1K en train de se former. Et ben voilà, c’est l’enjeu de ce tome 1. Sylvaine Jaoui a réussi à renouveler les aventures tout en gardant une structure rassurante : elle connaît son monde et sait l’exploiter. On connaît tous la vie d’ado : le lycée, les amours, la famille, mais l’auteure y rajoute une modalité qui illumine le récit. Tout est réaliste et sans exagération, Lucie et Thelma pourraient être nos amies, on pourrait être dans leur lycée et vivre leurs aventures. On est loin des récits girly, ici, l’humour prône et on l’apprécie d’autant plus que c’est plus sincère. Bon, je vous avoue que certains moments sont niais mais, on l’est aussi à cet âge là. Alors, prêts à revenir au début du lycée et oublier tous nos soucis ? Parce que c’est ce que Mes amis, mes amours garanti !

 

En bref

Apprécié
Non-apprécié
-          Le page-turner : à mi-chemin entre la BD, le film et le livre
-          La bande du lycée en train de se former
Flashback pour les plus vieux
Joyeux aperçu pour les plus jeunes
-          Des protagonistes sincères : réalistes et émouvants
-          Un peu de niaiserie par moment
-          Jalousie de l’héroïne

 

Extrait

« Van Gogh n’a pas échappé à la règle de ses congénères. Aussitôt posé sur le sol, il s’est mis à renifler les autres chiens et à remuer frénétiquement la queue.

Une mamie nous a demandé :

La mamie : Qu’est-ce qu’il lui est arrivé ?

Sixtine : Il vient de se faire renverser par une voiture

La mamie : Oh le pauvre petit !!! Il est arrivé exactement la même chose à Simson, mon premier caniche. C’était en juillet 1977, un mardi et…

Je pense que nous aurions eu droit à la biographie de Simson le caniche si le vétérinaire, un grand blond à l’allure nordique, n’était pas apparu. […]

Le vétérinaire : Je vais m’en occuper tout de suite, ça n’a pas l’air méchant. Vous m’aidez à le porter dans la salle à côté ? […]

La mamie au caniche, trop contente de pouvoir reprendre la discussion (discussion n’est  pas le bon terme parce que cela implique un échange entre plusieurs personnes. On parlerait plutôt d’un soliloque), a immédiatement réagi :

-          Pas de quoi s’affoler, pas de quoi s’affoler… Vous savez, jeune homme ! Parfois, des blessures superficielles cachent des choses très graves. En 1982, quand Minouche a chuté du toit, elle n’avait rien… Pas la moindre marque. Elle s’est relevée avec élégance et elle est venue vers nous. Elle n’avait pas fait trois pas qu’elle s’est écroulée. Morte »

 

A savoir

Trois tomes pour trois trimestres d’une année scolaire, une année durant laquelle ils se découvriront tous de nouveaux talents et apprendront le vivre-ensemble.