lundi 18 avril 2016

Lux T1 – Obsedienne


 Couverture de Lux, Tome 1 : Obsidienne
Auteur : Jennifer L. Armentrout
 
Prix : 13E
 
Edition : J’ai lu
Résumé
Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge.
Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant !

Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon.

Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?
Mon avis
J’ai vu passer ce livre depuis quelques temps et je me suis lancée sur les conseils d’une consœur. Je dois avouer que je ne suis pas aussi fan qu’elle semble l’être même si j’ai passé un agréable moment. Désolée Missing mais je n’ai pas accroché avec Daemon x)
La mère de Katy la force à déménager au fin fond des Etats-Unis, une petite bourgade sans McDo ou supermarché. Bref, ses seuls voisins sont les Black, des jumeaux de son âge. Si elle sympathise très vite avec Dee, c’est une autre paire de manche vis-à-vis de Daemon. Insupportable, arrogant, infect. Tout ! Il lui a tout fait et tout dit et pourtant il revient vers elle. Pourquoi ? Sûrement pas par attirance, il a su le lui démontrer même si, lui, se tient à l’écart.
Je sais exactement pourquoi ça n’a pas marché : il ne s’agit pas de vampires. Eh oui, j’arrive à aimer ce type de livres à l’intrigue vue et revue mais il faut que ce soit des vampires. C’est plus sexy, je trouve. Là, il n’y avait pas mes charmants buveurs de sang donc on a immédiatement perdu mon intérêt. Je suppose que si on aime le paranormal et qu’on ne recherche pas la surprise, ça passe crème. Vous avez aimé les années Twilight ? Foncez. Tous les éléments attendus sont présents. Et en plus, il n’y a pas de cette satanée New-Adult malgré le fait que ce soit des éditions J’ai lu. Si j’ai détesté Daemon, je ne pourrais pas en dire autant de Katy. Elle est très niaise, mais elle a du caractère et on finit par s’attacher, surtout quand elle sort les griffes. Il est difficile de faire une critique des autres personnages car ils sont très peu présents. La création d’un huis-clos se fait sentir. Il est dommage qu’ils ne soient pas plus développés car ça aurait été le moyen de faire respirer l’intrigue. Mis à part ceci, reproches habituels, je dois avouer qu’on se laisse porter par l’intrigue et que le T2 me tente assez, signe que j’ai finalement accroché même si c’est loin d’être un coup de cœur. En somme, une petite histoire ado qui nous fait revenir des années en arrière.
En bref
Apprécié
Non-apprécié
-          Les attentes de ce genre d’intrigues sont comblées
-          On rentre facilement dans l’intrigue
-          Un huis-clos parfois étouffant
-          Une ambiance du Sud trop stéréotypée
 
Extrait
« — Je refuse de sauter dans tous les sens pendant une heure.
— Tu peux aussi courir dans la maison et monter et descendre les escaliers.
Il s’interrompit. Quand son regard croisa le mien, son sourire se fit malicieux.
— On peut aussi coucher ensemble. J’ai entendu dire que ça faisait dépenser beaucoup d’énergie.
Je le dévisageai, bouche bée. Une part de moi aurait voulu lui rire au nez. Une autre se sentait offensée qu’il puisse suggérer une chose aussi ridicule. Mais la dernière appréciait l’idée. Ce n’était vraiment pas drôle.
Daemon attendait ma réponse.
— Tu peux toujours rêver, mon pote. (Je fis un pas vers lui en levant un doigt.) Même si tu étais le dernier… Hé ! Je ne peux même pas dire « le dernier homme sur terre » !
— Kitten, murmura-t-il doucement avec une lueur de menace dans le regard.
Je n’y prêtai pas attention.
— Pas même si tu étais la dernière chose qui ressemble à un humain sur Terre. Compris ? »