dimanche 6 mars 2016

Une braise sous la cendre



 Couverture de Une braise sous la cendre, Tome 1
Auteur : Sabaa Tahir  
 
Prix : 18E
 
Edition : PKJ  

Résumé

Autrefois Érudits et Martiaux vivaient en paix.
Mais les soldats ont pris le pouvoir sur les savants, et les armes ont remplacé les livres.
Pour sauver son frère, Laïa, une érudite de 16 ans, se propose comme esclave auprès de la terrible directrice de l’école militaire de Blackcliff.
De son côté Elias, meilleur soldat de l’académie, est pressenti pour devenir empereur. C’est dans cette école-prison que leurs destins se croisent…
Ensemble, ils vont rejoindre la résistance et lutter pour la liberté, mais comment s’allier lorsque tout vous oppose ?
Autrefois Érudits et Martiaux vivaient en paix.

Mais les soldats ont pris le pouvoir sur les savants, et les armes ont remplacé les livres.

Pour sauver son frère, Laïa, une érudite de 16 ans, se propose comme esclave auprès de la terrible directrice de l’école militaire de Blackcliff.

De son côté Elias, meilleur soldat de l’académie, est pressenti pour devenir empereur. C’est dans cette école-prison que leurs destins se croisent…

Ensemble, ils vont rejoindre la résistance et lutter pour la liberté, mais comment s’allier lorsque tout vous oppose ?

 

Autrefois Érudits et Martiaux vivaient en paix.
Mais les soldats ont pris le pouvoir sur les savants, et les armes ont remplacé les livres.
Pour sauver son frère, Laïa, une érudite de 16 ans, se propose comme esclave auprès de la terrible directrice de l’école militaire de Blackcliff.
De son côté Elias, meilleur soldat de l’académie, est pressenti pour devenir empereur. C’est dans cette école-prison que leurs destins se croisent…
Ensemble, ils vont rejoindre la résistance et lutter pour la liberté, mais comment s’allier lorsque tout vous oppose ?
Mon avis

On le tient mes petits, mon 1er coup de cœur 2016 ! Voilà enfin un livre qui m’a accrochée et que je n’ai pas pu lâcher jusqu’à la fin. Enfin, enfin, on retrouve de la qualité dans la litté jeunesse ! C’est travaillé, c’est additif, c’est sombre. C’est une bonne dystopie qui renouvelle le genre. Voilà un livre jeunesse qui remplit toutes ses promesses.

Elias est un soldat. Enfin, plus une machine de guerre qu’autre chose. Un Mask, quoi. Il a survécu à 14 ans de maltraitance pendant laquelle ses compagnons ont soit perdu leur vie, soit leur âme. Il lui reste assez de conscience à ce dernier pour préparer son évasion le jour de sa graduation. Laia n’a rien en commun avec Elias : elle aide ses grands-parents et se contente de se faire la plus petite possible pour éviter d’être tuée. Mais un jour, son frère est accusé de trahison et est emporté par les Masks. C’est ainsi qu’elle entre dans la Résistance et passe un marché : des infos sur la Commandante des Mask et ils libèreront son frère. Elias et elle n’auraient jamais dû se rencontrer et pourtant le hasard va en décider autrement…

Ce livre faisait de l’œil depuis longtemps et il a su combler toutes mes attentes et même au-delà. Même si le contenu de l’intrigue ne semble pas très recherché, l’univers du livre l’est réellement : les protagonistes ne se rencontrent que très rarement, il y a une vraie intrigue derrière chaque quête tant et si bien qu’on a l’impression de lire deux livres en même temps. C’est bien la preuve que la force psychologique des personnages et leur emprise sur nous est telle que nous sommes emportés dans leur tourbillon d’émotions. Sans compter que c’est bien plus qu’un roman d’amour ado : là, on se bat pr de plus grands idéaux : sa vie, sa liberté, son âme. Des objectifs à la Katniss Everdeen, quoi. Si vous avez lu ce livre et que vous me connaissez un peu, vous devez vous dire que je n’ai pas du accrocher avec Laia. C’est vrai. Au début, la cohabitation a été quelque peu difficile mais, comme dans tout bon récit d’apprentissage, l’héroïne évolue et devient de plus en plus téméraire pour se hisser vers le but qu’elle s’est fixée ce qui permet de sauter le pathos que je haïs tant. Quand à Elias, j’en suis tombée amoureuse dès la 1ere ligne que j’ai lu de lui : il est sensible, musclé, cynique et tête brûlée mais sans être un macho comme dans la New-Adult. Inutile d’en dire plus, non ? En plus de son personnage, sa quête est celle qui m’a le plus touchée : plus tragique, plus sanguinolente, plus antique. On ne se refait pas x). Si vous aimez l’Antiquité tournée en dystopie, c’est pour vous : les références sont multiples, notamment sur l’éducation des jeunes spartiates, tout comme les initiations et le système sans pitié. Mais ce ne sont pas les seules références, vous avez du tragique tout Shakespearien et du roman d’espionnage. Bref, ce livre est COM-PLET. Entrez dans Blackcliff, l’académie des Mask, vous serez glacés jusqu’aux os :

« Blackcliff n'a pas de cimetière. Entre ses murs, tout ce qui reste de ceux qui sont tombés au combat est le vide là où ils ont marché et le silence là où leurs voix retentissaient. »

 

En bref

Apprécié
Non-apprécié
-          Point de vue masculin avec Elias qui a tout du soldat sans être un stéréotype
-          Personnages féminins dans l’armée
-          Roman complet : dystopie, système antique, torture, lutte pour sa liberté, espionnage, initiation
Que peut-on reprocher au 1er coup de cœur de l’année ? ^^

 

Extrait

"Le champ de bataille est mon temple.

La pointe de la lame est mon prêtre.

La danse de la mort est ma prière.

Le coup fatal est ma délivrance."

***

"Je vais te dire ce je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l'école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t'écraserai."

 

A savoir

Le T2, A Torch Against the Night, ne paraîtra que le 30 aout aux USA, armons nous de patience !

 Couverture de Une braise sous la cendre, Tome 2: Une Torche contre la Nuit
Résumé perso : on copie, on crédite svp
 
A Torch Against the Night prend le lecteur dans le cœur de l'Empire tandis que Laia et Elias luttent pour un chemin au nord afin de libérer le frère de Laia des horreurs de la prison de Kauf. Traqué par les soldats de l'Empire, manipulés par la Commandante, et hantés par leur passé, Laia et Elias doivent déjouer leurs ennemis et affronter la traîtrise de leurs propres cœurs.
 
Dans la ville de Serra, Helene Aquilla se retrouve liée à la volonté du nouveau chef de l'Empire, Marcus. Lorsque sa loyauté est remise en question, Hélène se trouve ​​une mission pour prouver sa loyauté, une mission qui pourrait la détruire.