dimanche 15 novembre 2015

Roi de pique


 Couverture de Roi de Pique
Auteur : Kat Spears

Prix : 17E

Edition : Nathan
Résumé

Jesse est Sway.
Il est le roi du lycée, ado de dix-sept ans, capable de résoudre tous les problèmes du lycée : besoin d’alcool ? d’une dissertation ? de faire virer un élève ? Jesse peut tout arranger. Ses combines sont habiles et il a la manipulation facile. Avec lui pas de morale, et surtout jamais de sentiments.
Sauf que… lorsque Ken, footballeur américain et notoirement crétin, lui demande de lui arranger un rendez-vous avec une dénommée Bridget, la belle mécanique va s’enrayer. Parce que Jesse va tomber immédiatement amoureux de Bridget. Fou amoureux.

Mon avis

Ah que j’aime ce genre de lectures ! Douces, légères, toujours intemporelles ! On se replonge dans nos 16 ans si facilement… Il est vrai que je n’attendais pas grand-chose de cette lecture si ce n’est me divertir et je suis totalement ravie. J’ai retrouvé l’atmosphère du lycée, un protagoniste consistant et j’ai ris pendant les dialogues. Une vraie lecture chick-lit comme il y avait longtemps que je n’avais pas lue.

Jesse est le roi du lycée, mais pas au sens où on l’entend habituellement. Il n’est ni footballeur, ni rédacteur en chef du lycée, il est dealeur. Voilà qui explique sa popularité. La fête ne commence jamais sans lui et tout le monde sait que tant qu’on a de l’argent, Jesse vous obtient tout. Bref, le mauvais garçon aspect mafia. Les commandes sont diverses et variées : de disserts au cannabis, Jesse fournit tout et tient d’une main de fer son petit commerce florissant. Jusqu’au jour où il reçoit une commande plus difficile à gérer : Ken paie Jesse pour qu’il réussisse à faire tomber amoureuse de lui Bridget.

On voit l’intrigue se dérouler tout de suite, et bien qu’elle n’ait rien d’original, on est charmés pr ce couple vieux comme Hérode : la fille parfaite et le bad boy au cœur enfui profondément dans sa poitrine. Pour les amateurs de Simone Elkeles, cela vous rappellera sans aucun doute Irrésistible Attraction et autres mais la romance n’est pas ce qui prédomine. Même si je cherche souvent de la nouveauté en lecture, allez savoir pourquoi, une lecture de temps en temps comme celle-ci ne me dérange pas. J’apprécie de retrouver mes habitudes tant que le livre est bien écrit et qu’il est léger. Ici, les critères sont bien présents et en plus on a une satire explicite des personnages stéréotypés du High School. A travers le cynisme de Jesse, Kat Spears en profite pour aborder des thèmes divers et variés et nous montre l’envers du décor américain. La morale est sacrifiée au profit de l’argent ; réalisme parfois perturbant mais terriblement vrai. Cerise sur le gâteau : on a uniquement le point de vue masculin. Je ne sais pas pourquoi, dans la litté jeunesse, les garçons sont toujours plus caustiques que les femmes… Je suis souvent enthousiaste quand j’ai une héroïne qui aime l’ironie, la caustique, qui a du répondant, etc. Bref, il a été évident que j’ai immédiatement accroché avec Jesse. Je suis sure que si le point de vue avait été celui de Bridget, je vous aurais fait une chronique bien moins élogieuse. Sans compter que le duo entre Jesse et le frère de Bridget ou Mr D occupait la majeure partie du texte et était extrêmement bien réussi : à la fois touchant et fatiguant, drôle et grave. Il permettait à l’auteure d’aborder des thèmes plus difficiles de façon ludique avec un humour corrosif. Le livre est très court et même si on peut regretter que certains passages ne soient pas développés, je pense que c’est une bonne idée de l’avoir laissé tel quel, cela évite des moments de longueur ou de tomber dans la romance bête et méchante. Je garde donc un souvenir très agréable de ma lecture, et c’est avec un grand plaisir que je relirai un livre de Kat Spears. Toutes mes félicitations pour ce 1er tome !

En bref
Apprécié
Non-apprécié
-          Histoire américaine banale : lycée, histoire d’amour, couple opposé

-          Les dialogues et les réflexions intérieures du protagoniste : regard cynique sur le monde  

-       La complicité du protagoniste et des personnages secondaires 

-          Le point de vue masculin et l’absence de sens moral
-          L’héroïne : trop niaise


Extrait

«  - Je voudrais que tu me trouves une fille

-          A vrai dire, ce n’est pas trop mon rayon. C’est pas que ça me pose problème sur le plan moral ou légal, ai-je précisé en écartant les mains dans un geste défensif. Mais je ne tiens pas à avoir des histoires avec des prostituées.

-          Je ne parle pas de ça. Juste une fille normale, a-t-il rectifié. Il avait l’air un peu vexé à l’idée que je puisse penser qu’il en était réduit à payer pour ça.

-          Et tu veux que je fasse quoi ? Que je la kidnappe  ? 

-          T’es un comique, toi.
J’ai remarqué qu’il rougissait un peu. Tiens, intéressant.

-          C’est bien ta spécialité, de dégoter des trucs aux gens, non ? Et moi, ce que je veux, c’est une fille précise

-          Je préfère être clair : ce ne sera pas donné

-          Pas de problème. Ton prix sera le mien.
J’ai réprimé un soupir

-          Vas-y, je t’écoute
Il a jeté un nouveau coup d’œil derrière lui, à gauche, à droite, partout.

-          Elle s’appelle Bridget Smalley, je veux sortir avec elle »

A savoir

Good news ! Breakaway est un autre livre de Kat Spears, publié le 15 septembre 2015 en anglais (comme d’habitude, pas encore de dates pour la VF, mais l’annonce ne devrait pas tarder. Be brave !)


 Breakaway
Trad perso : on copie, on crédite svp

Quand un groupe de quatre meilleurs amis commencent à partir à la dérive, que faudrait-il faire pour les ramener ensemble?

Lorsque la jeune sœur de Jason Marshall meurt, il sait qu'il peut compter sur ses trois meilleurs amis et coéquipiers de football - Mario, Jordie, et Chick.
Avec une mère en deuil et un père qui n’est pas présent, il en a besoin plus que jamais. Mais quand Mario commence à traîner avec un groupe d'amis brutal et que Jordie se pose enfin  avec la fille de ses rêves, Jason est laissé à lui-même, tout en maintenant une relation tendue avec Chick. Puis Jason rencontre Raine, une fille qu'il ne pense pas mériter, mais qui le voit tel qu'il veut être, il se retrouve aspiré entre la construction d'une relation saine et stable avec une fille dont il pourrait être amoureux, le deuil de sa sœur, et essayer de garder les amitiés sur lesquelles il a toujours compté.