mardi 8 septembre 2015

Privilège T2 – Nouvelle vie


 Couverture de Privilège, Tome 2 : Beautiful disaster
Auteur : Kate Brian
 
Prix : 13E
 
Edition : Bayard

Résumé

Certaines filles donneraient tout pour mener une vie de privilèges. Parmi elles, quelques-unes seraient même prêtes à tuer. La démoniaque Ariana Osgood, qui s'est enfuie du centre pénitentiaire dans lequel elle était emprisonnée pour meurtre, intègre son nouveau lycée, un établissement prestigieux, sous l'identité usurpée de sa dernière victime, une riche héritière. Le campus ressemble à l'académie d'Easton où elle a suivi sa scolarité et est fréquenté par le gratin de la jet-set. Pour retrouver son ancienne vie, Ariana est prête à tout, même à tuer.

 

Mon avis

Malgré ma déception sur la série originelle, Campus, trop longue et répétitive à mon goût, je suis toujours aussi enchantée de ce spin-off basé sur le personnage d’Ariana. Si nous retrouvons les éléments de l’intrigue autour de Reed (pensionnat, jeunesse dorée, élitisme, amours impossibles…), Kate Brian ajoute une touche un peu plus noire à son personnage qui n’est pas pour me déplaire.

Souvenez-vous d’Ariana. La psychopathe qui a assassiné son ex petit-ami et d’autres pour parvenir à ses fins. Fraichement échappée de la prison, elle réussit à intégrer un nouveau pensionnat ultra sélect face auquel Easton ne soutient pas la comparaison. Ironie du sort : elle devient la nouvelle Reed. A son tour de s’intégrer dans le groupe des filles populaires et de tomber amoureuse du mec populaire. Un bonheur sans tâches, en somme. Ou presque. Palmer n’étant pas célibataire et ses amies assez réticentes à l’intégrer. Mais face au problème que pose Kaitlynn, ce n’est rien. Cette dernière se met à faire chanter Ariana : trouver un million de dollars ou abandonner sa nouvelle vie.

Si j’ai toujours eu du mal avec Reed qui me paraissait trop candide et soumise, ce n’est absolument pas le cas avec Ariana. Elle a beaucoup plus de caractère que Reed : elle sait ce qu’elle veut et elle ne se laisse pas marcher dessus. Mieux encore : elle ne souhaite la protection de personne. Une warrior, quoi x). Et même dans ses moments de crise, elle ne s’apitoie jamais longtemps sur son sort. A quoi est-ce que cela servirait ? Sans compter qu’Ariana est dangereuse, elle est prête à tout pour survivre ce qui lui donne une coloration autre que la gentillesse un peu neuneu de Reed. Par ailleurs, l’univers peint comble les attentes du lecteur : ils sont riches, ils sont beaux, ils sont brillants. Bref, les personnages nous font rêver dans un univers qui déjà porte au fantasme. Si vous avez aimé Campus, vous serez heureux de retrouver des points communs sans pour autant avoir l’impression d’une mauvaise réécriture. La semaine d’intégration nous emporte et permet de ne pas nous ennuyer tout en renouvelant un univers que l’on connait. Mon seul reproche concerne la fin que j’ai trouvée bien trop prévisible et qui décrédibilise Ariana, mais cela n’entache en rien ma lecture. La série est encore trop jeune pour me paraitre exaspérante ^^. Kate Brian fait donc un habile mélange de genres et ça marche ! On enchaine les pages et on se laisse porter par cette intrigue très jeunesse mais qui pourtant ne nous énerve pas et qui réussit même à renouveler l’univers que maitrise l’auteure.
 
En bref

Apprécié
Non-apprécié
-          Indépendance de l’héroine et son caractère qui ajoute une tâche sombre
-          L’atmosphère du pensionnat
-          La fin que l’on sent arriver
-          Lassée par moments du triangle amoureux

 

Extrait

« - Chaque année, pendant la Semaine de Bienvenue, le lycée se sépare en 3 équipes pour disputer une compétition.

-          J’en ai entendu parle, se rappela Ariana. Il y a trois épreuves : scolaire, philanthropique et sportive.

-          Exact, confirma Soomie.

-          Mais ce que tu ne sais peut-être pas, c’est que l’équipe qui remporte la compétition gagne le droit de s’installer à Woolcott Hall, ajouta Brigitte. […]

-          Ce qui explique le « pas pour longtemps » d’Allison, enchaina Maria. Elle s’imagine qu’elle va entrer à Privilège et dire adieu à ce bon vieux Cornwall. Là-bas, tu peux choisir avec qui tu partages ta chambre.

Les petits cheveux sur la nuque d’Ariana se dressèrent, et sa peau grésilla. Elle n’avait rien lu sur la maison Privilège dans les brochures du lycée, qu’elle avait pourtant soigneusement épluchées. S’agissait-il d’un secret, que seuls les élèves d’Atherton-Pryce Hall connaissaient ? Rien que ce nom, « Privilège », lui donnait envie d’en savoir plus.

-          De quoi s’agit-il ? demanda-t-elle en déposant un flacon de lait sur la commode.

-          Son véritable nom c’est Woolcott Hall, expliqua Soomie, daignant enfin lâcher son BlackBerry. C’est le grand dortoir qui surplombe le fleuve. Le bâtiment avec les deux tours, là-haut, sur la colline.

Ariana hocha la tête.

-          Je vois. Le seul dortoir mixe du campus. »

 

A savoir
Retrouvez mon post sur le T1 ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/06/privilege-t1.html :)

Et vous trouverez également mon avis sur le T12 de la série Campus ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2015/05/campus-t12-disparue.html 

Privilège T3

Edité en 2009, il s’intitule Perfect Mistake (je ne me risque pas à faire un pronostic de sortie ^^)

 Couverture de Privilège, Tome 3 : Perfect Mistake
Etre dans l'élite du pensionnat d'Atherton-Price Hall est tout ce qu'Ariana avait espéré.
Elle a de fabuleux amis, un nouveau béguin et surtout une nouvelle identité.
Quand un visiteur inattendu arrive avec le pouvoir de défaire le grand projet Ariana, elle a bien l'intention d'avoir le dernier mot...

 

Un autre spin-off : Le livre des sortilèges

On revient sur Easton mais dans les années folles. Cette fois-ci, c’est un tout nouveau personnage que nous suivons dans ce prequel ; et comme souvent avec Kate Brian, je dis : pourquoi pas ?

Pour ceux qui sont intéressés, il est déjà en librairie ;)

 Couverture de Campus, la préquelle : Le livre des sortilèges
En 1915, Eliza Williams intègre l'académie des filles de Billings, à Easton. Ses parents espèrent que cet établissement prestigieux la transformera tout comme elle a transformé May, sa parfaite sœur aînée. Mais Eliza n'a aucune envie de devenir comme sa sœur.
 Avec ses nouvelles colocataires, les filles du clan Billings, elle découvre un mystérieux livre de sorcellerie. Cédant à la tentation, elles fondent en secret une assemblée de sorcières et commencent à pratiquer la magie : unies par la solidarité féminine, elles jettent des sorts, préparent des potions énergisantes avant les soirs de fête, et confectionnent de magnifiques robes avec des lambeaux de tissus. Ensemble, elles profitent de leur liberté et de leur pouvoir, mais ce qui a commencé comme un jeu innocent tourne au drame lorsqu'un de leur sort a une conséquence inattendue... et mortelle.
Eliza va alors prendre conscience que si la magie peut lui apporter tout ce qu'elle désire, elle peut aussi détruire ce qui lui est cher...