mercredi 20 mai 2015

Campus T12 - Disparue


Couverture de Campus, Tome 12 : Disparue
Auteur : Kate Brian
 
Prix : 13E
 
Edition : Bayard

Résumé

Indignée par la démolition de son ancien dortoir, Reed décide de former une société secrète. Elle est déterminée à montrer au directeur d'Easton que même si leur maison n'existe plus, les filles Billings sont plus fortes que jamais. Mais bientôt, Reed apprend une terrible nouvelle: Noëlle a été enlevée. Et si Reed ne respecte pas leurs instructions, les ravisseurs tueront son amie. Elle n'ose se confier qu'à Josh, son petit ami. Ensemble, ils tentent de dresser la liste de l’ennemies potentielles de Noëlle, et ils sont nombreux !

Bientôt, Reed reçoit un SMS, le premier d'un longue série de messages qui vont la mettre à l'épreuve en lui lançant des défis de plus en plus exigeants. Jusqu'au plus terrible: si elle veut revoir son amie en vie, elle doit rompre avec Josh, le soir de la Saint Valentin, devant tous le campus.

Et si, en réalité, c'est à Reed que les ravisseurs de Noëlle voulaient s'en prendre ?

 

Mon avis

Ah Campus ! Série que je suis depuis ses débuts et qui, malheureusement, s’essouffle. C’est souvent le cas avec les séries trop longues (Les Menteuse ou La Maison de la nuit pour ne citer qu’elles). Malheureusement, Kate Brian aussi talentueuse soit-elle, n’échappe pas à la règle.

Le T11 se terminait par le constat de l’enlèvement de Noëlle après une réunion des filles Billings et le 12 reprend avec un sms de menace. Reed doit obéir aux ravisseurs de Noëlle ou ils la tuent. Reed commence à soupçonner tout le monde : après deux amies psychopathes, on n’est jamais trop prudent…

Ce tome-ci est une véritable rupture avec la série : Reed est omnibulée par l’enlèvement de sa meilleure amie et l’atmosphère de l’internat n’est plus présente. Le fait que le bâtiment Billings ait été détruit signe la fin d’une époque : fini le glamour des chambres d’internat et l’ambiance cosy que les filles avaient réussi à créer. Leur groupe est éclaté. Les fêtes ou les soucis amoureux, éléments si communs des ados, deviennent secondaires pour laisser place à la dépression de Reed, à son inquiétude et aux épreuves qu’elle doit affronter pour sauver la vie de Noëlle. Un tome plus noir que les autres, plus oppressant, moins Kate Brian. Mais ce que je reproche le plus à ce tome c’est le manque de surprise : on n’y croit pas une seule seconde et le dénouement ressemble à un truc des Feux de l’amour : improbable, trop gros pour qu’on y croit et qui sonne comme un dénouement désespéré. Bref, un espoir de relancer la flamme. 

 

Extrait

« Il me regarda soudain comme s’il me voyait pour la 1ere fois. Des plis d’inquiétude barrèrent son front. Il s’approcha d’un pas.

-          Hé ! Ca va, toi ?

Je clignai des paupières, surprise de sa sollicitude. Je me sentais tellement seule, en ce moment, que je m’étonnais que quiconque me témoigne de la sympathie. De la part de Sawyer, c’était encore plus touchant. Mes yeux s’emplirent de nouveau de larmes.

-          Je croyais que tu allais me détester pour l’éternité, avouai-je.

Il soupira.

-          Je ne t’ai jamais détestée. D’accord, je voulais… J’aurai voulu être…

Il n’acheva pas sa phrase et regarda ailleurs. Nous rougîmes à l’unisson.

-          Mais je suis passé à autre chose, conclut-il.

-          C’est vrai ?

-          Assez pour avoir les boules quand tu as cette mine-là, ajouta-t-il. »


"Je regardai autour de moi pour la première fois. La lumière de la lune qui filtrait par la fenêtre derrière moi éclairait le sol poussiéreux. A cet étage, les autres fenêtres, étaient condamnées. Je me demandai si les flics avaient verrouillé la porte en partant. "

A savoir

Mon avis sur les autres livres de Kate Brian = T1 - Privilèges : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/06/privilege-t1.html

Un nouveau spin-off va se développer (publié en 2012) : Le Livre des Sortilèges mettra en scène une ancienne Billings dans les années folles et mêlera histoire et sorcellerie.
 
1915. Elizabeth Williams, 16 ans, vient juste d'arriver à l'école Billings pour filles, l'école sœur d'Easton Academy, fondée pour transformer les filles en épouses dévoués. Les parents d'Eliza attendent d'elle qu'elle apprenne les qualités requises pour être une gracieuse et obéissante femme, mais Eliza a un dangereux secret... Elle est une sorcière ! Après avoir trouvé un poussiéreux livre relié en cuir, Eliza forme un convent secret avec 11 autres filles, déguisant leurs rassemblements comme une société de littérature pour empêcher que leurs professeurs découvre la vérité. Délimité par la fraternité, elles jettent des sorts - maudissant la directrice, donnant des cloques aux garçons aux mains baladeuses et prestidigitation avec de belle robe de chiffon. Les filles goûtent à la liberté et au pouvoir pour la première fois, mais ce qui commence comme de l'amusement innocent tourne en quelque chose plus sinistre quand un des sorts a une inexplicable - et mortelle - conséquence. Eliza réalise que la magie peut lui apporter tout ce qu'elle a toujours voulu...mais il peut aussi détruire tout ce qu'elle a chèrement obtenue.
Mais est-ce trop tard pour arrêter ce qu'elle a commencé ?
Couverture de Campus, la préquelle : The book of spells
 
 
 
 
 
 
Le tome 13, Omnious, est sorti en anglais en 2011. Laissons 5 mois à Bayard pour le publier en France x)
 
Après les révélations choquantes faites dans le prequel, The Book of Spells, Noëlle et Reed savent qu'elles sont les descendantes des filles Billings origine et leur héritage comprend un coven de sorcières mystérieuses. Mais ce n'est rien comparé à ce qui se passe ensuite.
Une par une, les filles Billings disparaissent du campus.
Toute la communauté se mobilise afin de retrouver les filles perdues, en espérant qu'elles soit toujours vivantes. Reed ne peux pas croire qu'une tragédie frappe Easton à nouveau, et elle commence à se demander si les filles du Billings sont maudites. Mais lorsque le premier corps apparaît contenant un message juste pour elle, elle craint que ses amis sont pires que maudites : elles sont condamnées.
Couverture de Campus, Tome 13 : Ominous