samedi 18 avril 2015

Le Secret de l’Inventeur, T1 : Rébellion



 Couverture de Le Secret de l'inventeur, tome 1 : Rébellion
Auteur : Andrea Cremer
 
Prix : 15E
 
Edition : Lumen

Résumé

Imaginez un monde où l'Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d'Amérique... Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, 16 ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la luttent contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d'autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l'aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l'Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d'amis qui l'entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l'équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu'ils prétendent être, et l'existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace... Des décharges de métal de l'Empire, infestées de rats d'acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde ! Rébellion est le premier tome du Secret de l'inventeur, la nouvelle trilogie steampunk d'Andrea Cremer, l'auteur du best-seller international Nightshade, plusieurs fois classée dans les listes des meilleures ventes du New York Times. Monstres d'acier, magie vaudou, automates maléfiques et espions de haut vol, elle a su tisser un univers d'une grande richesse où brille une héroïne née pour mener la lutte !

 

Mon avis

Peut-être connaissez vous Andréa Cremer grâce à sa série Nighshade. Personnellement, c’est de cette façon que j’ai eu vent de son nouveau livre et comme j’avais adoré sa première série, j’ai tenté l’expérience. Si pour Nightshade j’avais eu une agréable surprise qui avait vite tourné en coup de cœur, je ne pense que ce petit miracle va se reproduire pour cette série. J’en suis navrée mais je n’ai pas accroché à l’intrigue et je le déplore car ce livre avait tout pour plaire : steampunk (mélange de roman historique et technologie), espionnage et romance.

Nous sommes après la guerre d’Indépendance des Etats-Unis mais ils ont perdus, la France ne les a pas aidés et ils restent une propriété de l’Empire Britannique qui devient de plus en plus important avec la Révolution Industrielle. Se forme donc un groupe de résistants dont Charlotte fait partie. Sa première mission consiste à s’infiltrer dans les hautes sphères de la société anglaise afin d’y découvrir des infos pouvant aider les résistants. Elle incarne donc une fille de propriétaire terrien faisant ses entrées dans le monde accompagnée du meilleur ami de son frère, le capitaine Jack Winter. Elle va devoir faire face à l’hypocrisie et l’horreur de la société de l’Empire britannique en se confrontant au passé de Jack et à celui de ses amis.  

J’ai d’abord cru que le début était plat simplement parce que le cadre narratif devait se mettre en place et j’ai eu espoir que quand Charlotte serait infiltrée l’intrigue allait démarrer. Ca n’a été le cas que partiellement, même si c’est devenu plus intéressant l’intrigue est restée  prévisible et ennuyante. Dire que je suis déçue est un euphémisme. Je pourrai accuser le genre de steampunk de ne pas me plaire, malheureusement, j’adore les Origines de Cassandra Clare. Or, ce livre ne m’a semblé qu’une pâle copie. Voilà le point central de ma déception. Les personnages tentaient d’être drôles mais ça ne prenait pas car ils n’étaient pas assez impertinents, les intrigues proposées sont facilement résolues et aucune surprise ne nous tient en haleine. La seule chose qui sauve ce livre, c’est l’écriture fluide, malheureusement, c’est loin de suffire… C’est bien triste et je regrette d’avoir eu l’idée de lire cette série ; j’aurai dû me contenter de la trilogie Nightshade déjà parue et réellement réussie.

 

Extrait

« Charlotte fit volte-face. Debout à l’entrée de la chambre, Jack haussait un sourcil narquois.

Les mains de la jeune fille se figèrent sur le laçage de son corset.

-          Qu’est ce que tu figes ici, Jack ?

Il soutint son regard un instant puis s’absorba dans la contemplation du mur avant de répondre :

-          C’est ton frère qui m’envoie.

Elle laissa passer un moment. Elle attendait des excuses en bonne et due forme suivies d'un départ précipité - ou au moins une volte-face pudique. Au lieu de quoi, le jeune homme choisit de s'appuyer tranquillement contre le chambranle pour la détailler à loisir, de la tête aux pieds. Piquée au vif, elle se redressa de tout son haut.

-         Tu permets ? lança-t-elle d'un air de défi.

-         Mais je t'en prie...

-         Je me prépare pour aller au lit, je te signale! grimaça-t-elle.

-         J'avais vu, merci. Tu sais qu'aucun nœud ne me résiste. (Il pencha la tête de côté d'un air entendu.) Un petit coup de main ? »

 

A savoir

_ Voici mon avis sur les Origines T2-Le prince Mécanique, préquel de de la Cité des Ténèbres de Cassandra Clare. Appartenant également au genre steampunk, il est bien mieux réussi : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/06/the-mortal-instruments-les-origines-t2.html

The Mortals Instruments, Tome 5 : La Cité des âmes perdues : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/06/the-mortals-instruments-tome-5-la-cite.html

 

_ Infos sur le T2 de la série Le Secret de l’Inventeur : Conjurer’s Riddle

Sortie le 3 novembre 2015 aux Etats-Unis

Résumé avec spoilers

 Couverture de Le Secret de l'inventeur, Tome 2: The Conjurer's Riddle
Trad perso : on copie, on crédite svp
 
La Révolution commence et Charlotte est peut être du mauvais côté.
 
Charlotte et ses compagnons échappent à l'Empire britannique, mais ils n’ont pas laissé le danger derrière eux. En fait, ils vont devoir face à encore plus périlleux.
 
Charlotte mène son groupe d'exilés, plongeant dans un monde sauvage de marchands ombrageux et de riverains hargneux sur le chemin de la Nouvelle-Orléans. Mais comme Charlotte en apprend plus sur la Révolution qu’elle a défendue, et elle se demande si elle est du bon côté finalement. Charlotte et ses amis apprennent à connaître le bayou mystique de la Nouvelle-Orléans et, en profondeur, les tunnels sombres de la ville : le repaire des criminels, des assassins et des pirates.
Elle  doit décider si les objectifs de la Révolution justifient leurs moyens, ou si certaines choses, comme la vie de ses amis, sont trop sacrées pour les sacrifier.
 
Cette série d'aventure-historique apporte d’autres questions : qu'est-ce qui se serait passé si l'Amérique avait perdu la guerre révolutionnaire ? Et ce que les gens seraient prêts à tout faire pour enfin goûter la liberté ?

 
_ Ma chronique sur Invisibilité, livre d'Andrea Cremer et David Levithan (éditeur de John Green) : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2015/06/invisibilite-auteurs-andrea-cremer.html