lundi 30 mars 2015

Toutes ces choses qui nous échappent



Couverture : Toutes ces choses qui nous échappent
Auteur : Wendy Wunder
 
Prix : 16E
 
Edition : Hachette

Résumé

Dans la lignée de Nos Étoiles Contraires de John Green, un texte réaliste et émouvant par l'auteur de La fille qui ne croyait pas aux miracles.

 

Certains ont des sœurs, des cousins. Moi, j'ai Zoé. Depuis l'année de nos sept ans, j'ai un talent pour veiller sur elle et la protéger de ses coups de tête excentriques.

En tout cas jusqu'ici j'arrivais toujours à la canaliser.

Cette fois, c'est plus compliqué : Zoé veut partir, quitter le trou où on vit. Elle dit qu'elle a besoin de prendre la route et de nous éloigner de nos vies minables; qu'elle refuse d'être considérée comme folle.

Je vais suivre Zoé.

Parce que je dois l'aider à recouvrer son état normal. Parce qu'elle est la seule personne sur qui je puisse compter dans ce monde.

Et je me dis qu'elle a raison : on doit partir pour apprendre toutes ces choses qui nous échappent et dont nous avons tant besoin : l'audace, l'insouciance et, qui sait, peut-être même le bonheur...

 

Mon avis

Alors que je ne comptais pas lire ce livre, je me suis finalement laissée tenter vu que j’avais apprécié le premier livre de Wendy Wunder. Et je l’ai d’abord regretté parce que je n’ai pas accroché avec le début. Pas du tout. J’étais vraiment dégoutée et j’ai fait quelque chose de très laid : j’ai lu la fin. Allez savoir comment, ce dernier chapitre m’a retournée et j’ai décidé de reprendre le livre du début en lui laissant sa chance. Je ne le regrette pas.

Hannah et Zoe sont inséparables depuis qu’elles sont toutes petites. Elles sont la famille qu’elles n’ont jamais eue. Surtout pour Hannah : entre son père alcoolique et sa mère dépressive, elle doit assumer une vie d’adulte et Zoe lui permet d’avoir encore un lien avec le monde adolescent encore insouciant, aussi défavorisé soit-il. Mais il n’y a qu’un hic : Zoe est bipolaire. Et lorsque l’une de ses crises se fait beaucoup plus importante, Hannah n’a d’autre choix que de la suivre afin de la protéger. Zoe commence donc un road-trip pour apprendre une leçon de vie à Hannah.

L’histoire devient captivante dès le début du road-trip, qui heureusement, commence assez vite. Chaque chapitre illustre un trait de caractère de Zoe et ce qu’elle tente d’inculquer à sa trop sage et réservée amie : la joie, l’insouciance, le plaisir… Hannah, bien que dépassée par la folie et la vivacité de Zoe accepte volontiers son jeu et Zoe lui apprend à vivre. Voilà le but de ce voyage : apprendre à lâcher prise et à suivre ses désirs. Pourtant, ce qui aurait pu être une fuite banale de deux ados devient très vite touchant, émouvant, bouleversant. Je me suis identifiée très vite aux deux héroïnes : j’ai ressenti leur désespoir, j’ai partagé leurs blagues, j’ai tremblé pour elles. J’avais envie d’être dans cette voiture. Et donner autant envie à son lecteur est une grande force qui révèle autant la puissance de l’écriture, que le travail de l’écrivain dans la création d’une psychologie des personnages mais aussi dans la force de l’intrigue. Pour une fois, ce n’est pas une histoire d’amour classique homme/femme mais une histoire d’amitié ; la fin en est d’autant plus bouleversante et marquante. Wunder l’exprime très bien, elle vous touche au cœur et vous vous retrouvez dans l’état qu’à du vivre Hannah : nostalgique, abasourdie et avec une cicatrice. Une lecture difficile à oublier qu’il serait donc dommage de laisser passer ; une lecture vraiment dans la lignée de Nos étoiles Contraires.  


Mon avis sur Nos Etoiles Contraires ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/01/nos-etoiles-contraires.html

 

Extrait

« Mise au pied du mur, c’est elle que j’ai choisie.

J’observe l’adorable Danny, assoupi dans un fauteuil près de mon lit, et je songe qu’il n’a pas de savoir, il ne comprendrait pas. Il y a différentes versions de la vérité. »