dimanche 14 septembre 2014

Les Justes, Camus

Mon avis

Toujours dans l’optique d’avancer sur ma biblio, j’ai lu Les Justes de Camus et, à mon grand étonnement, j’ai été agréablement surprise. Je vous explique, les écrivains de la fin du 19e- début 20e, je m’en méfie comme de la peste (je pense à Queneau et Proust en disant cela) et si je peux éviter de lire une œuvre de ce siècle maudit, croyez moi, je saute sur l’occasion. Mais là, c’était inévitable et j’ai lu mon 1er Camus. Je m’attendais à ce que ce soit écrit bizarrement, à des situations sans queue ni tête et à un ennui mortel face à des discours philosophiques interminables. Au lieu de ça, je dois avouer que l’intrigue n’était pas désagréable et que les personnages semblaient équilibrés. Non pas que je soutienne les terroristes russes mais dans Waiting for Godot ou même dans Alice au pays des Merveilles, on doute vraiment de l’équilibre mental des personnages, alors que là, leurs discours et raisonnements étaient censés et on arrivait à comprendre leurs motivations. Quant à l’écriture, elle était simple et fluide et ne dépaysait pas le lecteur ce qui contribue à créer une lecture plaisante et rapide. Je suis donc forcée de reconnaitre que Camus n’est pas aussi bizarre que ce que je voulais le croire et que je garderai un bon souvenir de cette lecture même si je continuerai de me méfier des écrivains du 20e, Zazie dans le Métro a été un vrai traumatisme ^^.