vendredi 29 août 2014

Personal Demons T3 : Rite Ultime



Couverture de Personal Demons, Tome 3 : Rite Ultime
Auteur : Lisa Desrochers
 
Edition : Castelmore
 
Prix : 15E

Résumé

UN DERNIER COMBAT ENTRE ANGES ET DEMONS…

Grâce à l’ange Gabriel et à Luc, démon devenu mortel, Frannie a su tenir tête aux Enfers. Mais constatant que les forces du mal n’hésitent pas à s’en prendre à ses proches, la jeune fille se résout à s’exiler pour que les siens soient épargnés. La solution à tous ses problèmes réside dans sa capacité à maîtriser son pouvoir. Si Frannie n’apprend pas à le canaliser très vite, les conséquences seront catastrophiques… voire apocalyptiques !

 

Mon avis

Il y a à peu près deux ans, j’ai entamé la série de Desrochers et bien que je garde un souvenir agréable du tome 1, j’ai bien peur de ne pas pouvoir en dire autant pour le 2. Quant au 3, je n’ai rien à en dire : ni désagréable, ni passionnant. Ca se lit, point. Je ne sais pas si vous l’avez compris, mais il y a sécheresse dans ma PAL, aussi, je creuse au fond de mon placard et j’en ressors de vieux exemplaires dont je me disais toujours : « lis-les, au moins pour savoir comment ça finit ». Si je n’ai pas trop de mauvaises surprises, je n’ai pas de réel enthousiasme. Au moins, je connais la fin. ^^

On retrouve donc Frannie qui doit fuir devant l’avancée des démons. Gabriel les emmène, elle et Luc, dans une petite ville au bord de la plage pour pouvoir la cacher et la soustraire à l’ « étoile du matin ». Mais il se pose un problème majeur : Gabe commence à devenir mortel. C’est une conséquence de l’amour de Frannie. Or, qui dit mortel, dit plus de pouvoirs. Comment la protéger alors que Luc est lui aussi sans pouvoirs, que Lucifer gagne du terrain et qu’il ne possède plus le feu céleste ? Sans compter que le maître de l’Enfer possède les mêmes pouvoirs que Frannie mais qu’il a eu des millénaires pour les perfectionner… Gabe ne voit qu’une solution inconsciente à cela : affronter Lucifer avant qu’il ne le fasse. Mais les plans ne se déroulent jamais comme prévu.

Je n’ai jamais pu m’attacher à Frannie, elle m’exaspérait avec ses indécisions et ses jérémiades. Je ne vous parle même pas de Gabe ! J’aime les anti-héro, or Gabe est le type même du héro donc je n’ai pas été étonnée que ça ne colle pas. Le seul que j’aimais, c’était Luc. Mais dans ce tome il est en retrait, Desrochers donnant la priorité à Gabe et Frannie ; ce n’est donc pas une grande surprise que je n’ai pas apprécié ce tome. Des personnages exemplaires associés à un manque d’action flagrant, autant vous dire que ce n’est pas ce qui va me motiver dans ma lecture. Aussi, ce n’est pas (à mon sens) une bonne façon de finir une trilogie mais bon… Il faut reconnaitre que le scénario n’était pas ce qu’il y avait de plus original même si l’écriture est plaisante mais, dans ce tome, on a l’impression que même l’auteure n’y croit plus. Le début de la fin, en somme. Je ne veux pas critiquer trop ce livre vu que je vous l’ai dit, il y a longtemps que je l’ai lu et mes gouts ont sans doute évolués mais j’avoue qu’il m’est difficile de vous donner des raisons de le lire si ce n’est celle-là : ne jamais laisser une série en plan.