mercredi 23 juillet 2014

Le défi, Jeux Dangereux T1




Couverture de The love game
Auteur : Emma Hart
 
Edition : Hachette (collection : Back Moon Romance)
 
Prix : 16E

Résumé

Maddie a un mois pour séduire Braden, le faire tomber amoureux d’elle, coucher avec lui et le jeter comme une vieille chaussette, comme lui le fait avec toutes ses conquêtes. Braden a un mois pour séduire Maddie et la faire tomber amoureuse de lui pour l’attirer dans son lit. Chacun décide de relever le défi lancé par ses amis. Les jeux de la séduction et du désir sont ouverts, attention à ne pas se brûler…

 

Mon avis

Je ne sais pas si vous avez pu le remarquer, mais je suis souvent assez réticente et, je le reconnais, vache dans mes chroniques sur le genre new adult qui a le don de m’agacer. Pourquoi ? Tout simplement parce que je n’aime pas ce genre de lecture qui réduit la femme à une pauvre cruche face à son bestial petit copain et multiplie les clichés et fantasmes typiques et habituels créant ainsi de nouvelles Mmes Bovary. Or, s’il y a bien un truc de méprisable dans un livre, ce sont les stéréotypes. Bref, ce livre correspond bien au new-adult et vous allez vous dire que je suis soit la pire hypocrite existant dans ce monde, soit une maso si je lis encore ce genre de livres malgré mon aversion assumée et revendiquée. Pour la première supposition, je vous opposerai que je suis surtout la pire curieuse que le monde puisse porter et je voulais voir ce que ça donnait chez Hachette (que j’espère être mes futurs employeurs ^^). Quant à la seconde accusation, je me contenterai de dire que quand on a lu Tess d’Uberville et Les Confessions de Rousseau jusqu’à la fin, on peut tout lire. Et puis comment critiquer quand on ne connait pas ? Et c’est là que je vais vous surprendre : Jeux dangereux T1 (malgré le titre peu imaginatif) n’est pas une lecture si pitoyable. Hachette ou non, je ne vais pas vous mentir pour autant : ce n’était pas magique non plus mais il y a un peu plus de potentiel que dans les autres les YA/NA. Les stéréotypes étaient moins présents que dans les autres livres du même genre que j’ai pu lire même s’ils étaient toujours là et l’histoire, bien que prévisible et pas très originale, est bien menée. Ainsi, ça se lit bien et ce n’est pas ennuyeux malgré les quelques fautes d’orthographes et de traduction ce qui est un exploit car la trame n’est vraiment pas d’une originalité sans pareille.

L’intrigue n’est pas très compliquée à retenir : Braden est LE beau mec de Berkeley et il le sait. Le seul truc qui cloche chez lui ? Il n’est beau qu’en apparence et à l’intérieur, c’est le macho typique : les filles sont des mouchoirs dont il use à son envie et qu’il jette de la même manière. Un nouveau Travis Maddox en somme (voir ma chronique sur Beautiful Disaster : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/search?q=beautiful+disaster)… Dans le but de lui donner une leçon, sa meilleure amie persuade une autre de ses amies de le faire tomber amoureux d’elle et de le larguer. Maddie est choisie car elle est persuadée de ne pas s’attacher, Braden lui rappelant son frère… Parallèlement, Braden remarque à quel point Maddie est belle mais inaccessible et ses amis le mettent au défi de coucher avec elle d’ici un mois. Les voilà tous les deux embarqués dans un jeu de la séduction qui va leur être fatal…

Si je ne suis pas très remontée contre ce livre, c’est parce que la femme n’y est pas rabaissée : elle ne s’aplatit pas devant son merveilleux et puissant petit ami. Bon, je vous l’accorde, on est loin de l’héroïne indépendante et féministe mais c’est un bon début : elle lui hurle dessus, ne se soumet à ses quatre volontés, veut se débrouiller par elle-même… Bref, ce n’est pas une cruche dans toute sa splendeur contrairement à Ash dans Un garçon de trop (http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/search?q=un+garcon+de+trop). Quant au personnage masculin, il n’est pas aussi antipathique qu’il le parait au premier abord mais il est assez stéréotypé car il correspond plus à l’athlète au cœur tendre et romantique qui fait fondre le cœur de n’importe mais sans être aussi mièvre que Travis Maddox (oui, je trouve Travis mièvre et je l'assume). Par contre, les personnages secondaires sont très exaspérants, à l'exception de Kay, ce qui est dommage car ils sont souvent présents. De même, pour donner une impression de réel, il est regrettable qu’Hart n’ait pas détaillé un peu plus la vie universitaire. Malgré ces quelques maladresses, ce livre est une romance agréable dans lequel les scènes érotiques sont assez détaillées pour correspondre à ce nouveau genre sans être pour autant pornographiques mais qui ne devraient pas, pour autant, être lues par les moins de 15 ans et qui devrait certainement plaire aux plus de 16 ans.

 

Extrait

  • « Tu es avec Braden ?
  • En effet, acquiesce Braden qui apparait derrière moi. Un problème, Kyle ?
    Kyle relève les yeux et la fureur se lit dans ses traits. […]
  • Braden, on sait tous que tu vas pas trainer longtemps avec elle. Tu veux juste la sauter et passer à autre chose. Tu vaux pas mieux qu’une merde. Pourquoi ne pas la laisser à quelqu’un qui la traitera bien et pas comme une de tes pétasses ? s’exclame Kyle bruyamment.
    Braden se jette par-dessus le bar en renversant une bouteille de vodka qui se brise par terre. Il attrape Kyle par le col et le plaque contre le mur.
  • Tu veux répéter ca, Kyle ? siffle Braden, les dents serrées.
  • Si tu veux mais je pense que t’as très bien entendu, répond Kyle. En plus, t’es pas vraiment en train de montrer tes vertus à ta meuf là, si ?
  • Ouais, Kyle, t’as raison. Ma meuf. Maddie est à moi. »  
     
    A savoir
    Jeux dangereux tome 2 sortira le 1er septembre en France et s’intitulera Le secret.

Couverture de Jeux dangereux, tome 2 : le secret
She's in love with him.
He's trying not to love her.
One night changes everything.
 
Aston Banks never meant to get close to Megan Harper – not even for that one night. Haunted by a childhood he refuses to face, he knew she could break through every wall he’d ever built and tear them down without even realizing she was doing it.
 
 Betraying Braden by starting a relationship with Aston wasn’t on Megan’s to-do list, but the second she sees a glimpse of someone other than the arrogant ass she’s come to know, she can’t walk away.
 
 Aston’s childhood is worse than Megan ever guessed, but as he tries and fails to push her away, it’s clear her love is stronger than the demons that cling to him every day. And now, because of it, he finally has to deal with what he’s buried deep down.
 
 What he doesn’t want to face. What he’s fought against for so long.
 
 And they have to do it all without Braden finding out.
 Keeping a relationship secret has never been harder

Traduction perso, on copie, on crédite svp

Elle est amoureuse de lui.

Il essaie de ne pas l'aimer.

Une nuit change tout.

Aston Banks n'ai jamais voulu se rapprocher de Megan Harper - même pas pour cette nuit. Hanté par son enfance à laquelle il refuse de faire face, il savait qu'elle pouvait briser tous les murs qu’il ait jamais construits et les détruire sans même s'en rendre compte.

Trahir Braden en commençant une relation avec Aston n'était pas à faire la liste de Megan, mais elle ne peut pas s'en aller.

L'enfance de Aston est pire que ne pouvait le deviner Megan, mais comme il essaie et échoue à la repousser, il est clair son amour est plus fort que les démons qui s'accrochent à lui tous les jours. Et maintenant, à cause de cela, il a enfin faire face à ce qu'il a enterré en profondeur.

Ce à quoi il ne veut pas faire face. Ce qu'il a combattu contre si longtemps.

Et ils doivent faire tout cela sans que Braden le découvre.

Garder un secret une relation n'a jamais été aussi difficile.


Résumé en France
Éternelle romantique, Megan passe son temps le nez dans ses livres en attendant son prince charmant. Séducteur infatigable, Aston passe le sien à coucher avec tout ce qui bouge. Tout les oppose, mais ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Ils ne s’en sont jamais parlé et, surtout, aucun d’entre eux ne veut franchir le pas. La raison ? Braden, leur ami commun, qui refuse que quiconque – et surtout pas Aston – touche à Megan, qu’il considère comme sa sœur. Mais bientôt la tentation devient trop forte et le désir, trop intense : Megan et Aston finissent pas craquer. Une condition : garder le secret.

Chroniqué ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/09/jeux-dangereux-t2-le-secret.html