jeudi 3 juillet 2014

A kiss in the dark




Couverture de A Kiss in the Dark
Auteur : Cat Clake
Edition : Robert Laffont (collection : R)
Prix : 18E

Résumé

Lorsqu’Alex et Kate se rencontrent, l’attirance est immédiate. Il a de l’humour, un beau visage et un brin de timidité : tout ce que Kate recherche chez un petit ami. Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté : Alex ne peut résister à son charme. L’un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leur vie…


Mon avis

Le dernier livre de Cat Clarke, autant dire qu’il me tardait de le lire mais toujours avec une pointe d’appréhension. Si j’ai commencé mes lectures de cette auteure avec Cruelles (que je n’ai pas aimé du tout), j’ai continué avec Revanche (gros coup de cœur) et fini avec Confusion (que j’ai apprécié et chroniqué), je dois avouer que celui-ci n’est ni un coup de cœur, ni une déception. Il est, comme toujours ,grâce à l'écriture de Clarke, agréable à lire, mais l’histoire ne m’a pas passionnée. Je pense que cela tient au fait que la série crée un huis-clos trop oppressif entre les deux personnages principaux. Le problème est que je n’aimais pas ces personnages… Alex pouvait, à la limite, m’émouvoir et me pousser à la sympathie alors que Kate m’exaspérait au plus haut point. Elle pleurait sans cesse sur son sort, ne se remettait jamais en question et n’assumait pas ses choix. Et en plus de tout cela, elle n’avait pas inventé la poudre. Autant dire que je déteste d’emblée ce genre de personnages. Mais ce qui m’a encore plus dérangée, c’est le fait que le roman soit coupé en deux : la première partie est du point de vue d’Alex alors que la seconde est de celui de Kate ce qui est très décevant car dès que l’on commence à s’attacher à Alex, on doit se cogner l’idiote du village sans aucune transition. Sans compter que je m’attendais à une fin à la Cat Clarke : bien dramatique et marquante alors que la fin du livre, même si le suspens est maintenu jusqu’au bout, me semble assez banale et pas assez dramatique à mon goût. Mais je dois reconnaitre que si elle prête à sourire, ce n’est absolument pas le genre des fins de Clarke, ce qui est dommage car c’est ce que je préfère chez elle.

Bref, je ne vous ferai pas un résumé car il y a un secret que je ne tiens pas à vous dévoiler même s’il est expliqué dès le début de l’histoire, cependant, je veux vous laisser le moment de perplexité et le choc que l’on ressent et Clarke sait amener ces sensations à merveille, il serait donc dommage de lui enlever son art. Je dois reconnaitre que je vous ai fait une chronique assez négative mais il faut également rendre à César ce qui est à César : malgré tout ses petits défauts, le livre vous happe tant et si bien qu’il est difficile de le lâcher. Et je dois reconnaitre que le secret est vraiment original, je n’avais jamais lu un truc pareil. Ainsi, si vous devez lire un seul livre de Cat Clarke, je ne vous conseillerai pas celui-ci mais Revanche car beaucoup plus marquant. Celui-ci est parfait si l’on cherche une romance aux accents mélodramatiques mais qui n’est pas, à mon avis, représentatif du talent de Clarke qui peut créer un véritable raz de marée d’émotions.   


A savoir

Comme toujours, il s'agit d'un one-shot ce qui veut dire qu'il n'y aura pas de suite.

Vous pouvez retrouver mes avis sur les lectures précédentes de Clarke ici :